Voici Pirola, la nouvelle variante du Covid-19

Homme atteint du COVID (Shutterstock)

Cependant, depuis novembre, Pirola a été reclassée comme « variante d'intérêt » en raison du peu de preuves de sa dangerosité , c'est pourquoi son intérêt scientifique l'emporte. Un changement dans les symptômes qu'il produit n'a pas été confirmé par rapport à d'autres variantes ; il est à noter que les symptômes peuvent être larges, semblables aux signes d'un rhume.

Les épidémies de cette variante ont également attiré l'attention en Espagne , où la tendance des infections montre une augmentation. L'inquiétude augmente, puisque la période de Noël est une saison où les interactions sociales augmentent traditionnellement et, par conséquent, le risque de propagation de virus respiratoires.

L'American Medical Association prévient que bien qu'il existe des symptômes courants tels que fièvre, frissons, fatigue et maux de gorge qui durent généralement entre cinq et sept jours, d'autres sont apparus qui diffèrent de ceux trouvés dans les variantes précédentes telles que Alpha ou Delta. De plus, la perte du goût et de l’odorat, caractéristique des premières vagues de la pandémie, semble moins fréquente dans les cas d’ómicron et de ses sous-variants.

Vaccin contre la COVID (Shutterstock)

Cependant, il reste encore beaucoup à étudier sur BA.2.86 et son impact sur la santé publique. Les autorités sanitaires et scientifiques restent attentives à l’ évolution possible de la transmissibilité ou à la gravité des symptômes provoqués par ce nouveau variant. Pendant ce temps, l'Équateur rejoint le Brésil, le Pérou et le Chili parmi les pays de la région qui ont détecté cette variante du virus dans leur population.

Le rôle des vaccins

L’importance du vaccin contre le coronavirus réside dans sa capacité à réduire considérablement le risque d’infection, ainsi que la gravité et la mortalité associées au virus SARS-CoV-2. Les vaccins se sont révélés être un outil essentiel pour contrôler la pandémie , protégeant à la fois les individus et les communautés et contribuant à réduire la transmission du virus.

La vaccination de masse nous permet de travailler à l'immunité collective , qui se produit lorsqu'une grande partie de la communauté devient immunisée contre le virus, soit par la vaccination, soit en s'étant remise de la maladie, ce qui réduit finalement la probabilité de propagation du virus et protège ceux qui ne le peuvent pas. être vacciné.

Les vaccins contre le Covid-19 ont également montré leur efficacité pour prévenir les formes graves de la maladie et les hospitalisations , même contre les variants émergents. En outre, ils réduisent le fardeau qui pèse sur les systèmes de santé, permettant ainsi la poursuite d’autres traitements et services médicaux sans la surcharge générée par les pics pandémiques.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus