Variante JN.1 du covid-19 en Colombie : ce sont les symptômes auxquels il faut être attentif

La nouvelle variante du Covid-19 met les autorités sanitaires du pays en alerte - crédit El Sol de México

L'Institut National de la Santé (INS) a fait état de la circulation de la nouvelle variante JN.1 du covid-19 dans le pays depuis décembre de l'année précédente. Ce variant a été classé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme préoccupant à l'échelle mondiale, se propageant à de nombreux pays, dont l'Amérique latine, la Chine, l'Inde, le Royaume-Uni et les États-Unis.

La variante JN.1, désormais dominante aux États-Unis, a été reconnue comme un facteur important à l’origine de l’augmentation des cas dans l’hémisphère nord pendant la saison hivernale. Selon l'OMS, son implantation dans diverses régions reflète sa pertinence internationale.

Vous pouvez désormais nous suivre sur la chaîne WhatsApp et Google News .

Les variantes ómicron auxquelles appartient JN.1 présentent une transmissibilité élevée avec une incidence plus faible de symptômes graves, d'hospitalisations et de mortalité par rapport aux souches précédentes.

L'INS souligne l'importance d'une surveillance continue contre ces variants, rappelant à la population la pertinence des mesures de prévention sanitaire et de vaccination pour atténuer les effets de la pandémie . L'entité réitère son engagement à mettre à jour et à transmettre l'information pour prendre des décisions éclairées en matière de santé publique.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les symptômes présentés sont d'intensité moindre par rapport aux variantes précédentes du virus covid-19. Ces symptômes comprennent des maux de tête, des maux de gorge et une congestion nasale.

Contrairement à d'autres souches qui provoquent une forte fièvre, une toux sévère et de plus grandes difficultés respiratoires, la JN.1 se manifeste de manière plus douce, sans augmenter de manière significative la gravité de la maladie qu'elle provoque.

"Il y a une alerte pour une variante JN.1 dérivée d'Omicron, il est important de garder à l'esprit qu'il s'agit de variantes qui, bien qu'elles aient un plus grand potentiel de transmission, de devenir contagieuses, sont des variantes qui " Ils n'ont pas d'impact majeur sur vous, en termes de gravité et de mortalité " , a expliqué le sous-secrétaire à la Santé de Bogotá à Noticias Caracol .

Bien que cette nouvelle variante semble se comporter de manière moins agressive au niveau symptomatique, l'OMS et l'Institut national de la santé de notre pays soulignent l'importance du respect du calendrier vaccinal complet pour prévenir d'éventuelles complications dérivées du virus.

L'OMS et l'INS soulignent l'importance du respect du calendrier vaccinal complet pour prévenir d'éventuelles complications dérivées du virus - crédit Luisa González/Reuters

De même, les experts soulignent la nécessité de la vaccination comme outil essentiel pour faire face à cette nouvelle variante du coronavirus. L’efficacité des vaccins dans la prévention des cas graves continue d’être un facteur clé dans le contrôle de la pandémie à l’échelle mondiale.

Même s’il n’a pas été démontré que ce variant provoque une augmentation alarmante des infections, une surveillance épidémiologique continue est cruciale. De son côté, l’OMS maintient une surveillance sur les variantes du covid-19, évaluant tout impact potentiel sur la santé publique. De même, l’accent est mis sur la nécessaire adaptation des stratégies de vaccination et l’actualisation des doses pour garantir leur efficacité face à l’apparition de nouveaux variants.

Conformément à la dynamique de la pandémie, les protocoles de prévention et de traitement sont ajustés en fonction de l'évolution du virus et de l'analyse des nouvelles données. L’engagement des autorités sanitaires et de la population à suivre les recommandations de santé publique, notamment la vaccination, est essentiel pour minimiser l’impact du covid-19 et de ses variants sur la société.

La variante JN.1 du COVID-19 en Colombie n'augmente pas la gravité, selon l'INS

Le directeur de l'INS Giovanny Rubiano García a assuré que la nouvelle variante du Covid-19, JN.1, n'a pas provoqué d'augmentation de la gravité de la maladie, des hospitalisations ou du nombre de décès malgré sa circulation dans le pays - crédit Ministère de Santé

L'Institut National de la Santé (INS), dirigé par Giovanny Rubiano García, a assuré que la nouvelle variante du Covid-19, JN.1, n'a pas provoqué d'augmentation de la gravité de la maladie , des hospitalisations ou du nombre de décès malgré son circulation dans le pays. Cette annonce rassure sur l'arrivée de nouvelles souches du virus, soulignant que les mesures de prévention déjà connues continuent d'être efficaces.

Concernant les actions préventives, le gouvernant a recommandé de maintenir l'utilisation de masques en cas d'apparition de symptômes respiratoires , ainsi que d'assurer la ventilation des espaces, d'éviter les endroits fermés ou mal ventilés et de se rendre aux points de vaccination habilités par les secrétariats de santé et les établissements de santé ( IPS) dans tout le pays.

Ces indications s'adressent particulièrement aux groupes à haut risque tels que les personnes âgées, les enfants de moins de cinq ans, les personnes souffrant de problèmes de santé particuliers, le personnel de santé et les femmes enceintes.

L'importance de la vaccination en Colombie a également été soulignée, appelant la population à recevoir les vaccins disponibles offrant une protection croisée contre toutes les variantes connues d'Omicron. L'INS a réitéré ce message, en mettant l'accent sur son efficacité contre les variantes existantes et en appelant à la vaccination des citoyens.

Bien que la variante JN.1 circule déjà en Colombie, l'INS réaffirme qu'aucun changement dans la gravité de la situation du Covid-19 n'a été détecté grâce aux pratiques de prévention et à l'effort de campagne de vaccination. Ces déclarations de l'INS constituent un élément fondamental de la stratégie du pays pour maintenir sous contrôle la pandémie sur le territoire national.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus