La vaccination des enfants de 5 ans commence ce 9 janvier au CDMX

Le ministre de la Santé a précisé que de nombreux parents ne signent pas le formulaire de consentement à la vaccination, ce qui empêche son augmentation chez les enfants. (Andin)

Le ministère de la Santé (SEDESA), par l'intermédiaire des services de santé publique de Mexico, informe qu'à partir de ce lundi 9 janvier , les filles et les garçons qui ont eu 5 ans en décembre et qui le font également en janvier, ils pourront aller chercher leur première dose contre le COVID-19 avec le biologique Pfizer dans sa présentation pédiatrique.

Cette journée de vaccination durera jusqu'au 31 janvier afin que les mineurs accompagnés de leurs pères, mères et/ou tuteurs puissent se rendre dans l'un des 230 Centres de Santé de 8h30 à 15h00. Les emplacements sont consultables sur la page : https://www.salud.cdmx.gob.mx/unidades-medicas/centros-de-salud

Pour recevoir le biologique, il est recommandé d'apporter le fichier téléchargeable du site mivacuna.salud.gob.mx/index.php  imprimé et pré-rempli.

De même, les mères et les pères et/ou les tuteurs sont invités à compléter le schéma contre le COVID-19 pour les enfants âgés de 5 à 11 ans qui ont reçu leur première dose du Pfizer biologique lors de sa présentation pédiatrique il y a plus de 21 jours. Il est également important que la population de 18 ans et plus, qui a plus de quatre mois depuis sa dernière dose, opte pour un rappel avec l'Abdala biologique.

Du 1er novembre 2022 au 5 janvier 2023, un total de 956 505 doses du biologique Pfizer ont été appliquées dans sa présentation pédiatrique sur les sites de vaccination COVID-19. De même, du 21 décembre 2022 au 5 janvier 2023, un total de 49 728 doses de l'Abdala biologique ont été appliquées.

A dépassé l'objectif CDMX de vaccination contre la grippe

Le ministère de la Santé (SEDESA) a signalé que la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière à Mexico a été un succès complet , puisque 2 530 915 doses du biologique ont été appliquées contre cette maladie ; Ce qui précède représente une avance de 102,9% par rapport à l'objectif sectoriel pour la saison d'hiver, qui était de 2 458 699 vaccinations.

Dans le cadre de la Campagne nationale de vaccination, du 3 octobre au 30 décembre 2022, SEDESA et les Services de santé publique de Mexico ont appliqué 939 mille 18 doses ; l'Institut mexicain de la sécurité sociale (IMSS), un million 209 mille 842 ; l'Institut de la sécurité et des services sociaux des travailleurs de l'État (ISSSTE), 306 mille 907 ; la Commission de Coordination des Instituts Nationaux de Santé et des Hôpitaux de Haute Spécialité (CCINSHAE), 74 mille 648 ; et le Secrétaire de la Marine (SEMAR), 500 doses.

La population cible la plus sensible à la maladie et qui a encore une date limite pour se faire vacciner au 31 mars est la suivante : filles et garçons de 6 mois à 4 ans et 11 mois, adultes âgés de 60 ans et plus , femmes enceintes et résidents de la capitale de 5 à 59 ans avec des comorbidités telles que des maladies cardiaques ou pulmonaires congénitales chroniques et d'autres conditions qui s'accompagnent d'une consommation prolongée de drogues.

Il est recommandé aux enfants qui viennent se faire vacciner de prendre un bon petit déjeuner. (PHOTO : CÉSAR GÓMEZ/CUARTOSCURO)

Également ceux qui souffrent de diabète sucré, d'obésité morbide, de maladies pulmonaires chroniques, y compris la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) et l'asthme , les maladies cardiovasculaires, l'insuffisance rénale, l'immunosuppression acquise par le traitement, le cancer et les personnes vivant avec le VIH/SIDA.

Il est important que ceux qui appartiennent à ces groupes prioritaires et qui n'ont toujours pas de dose, se rendent du lundi au vendredi de 8h30 à 15h00, dans l'un des 230 Centres de Santé pour recevoir leur biologique. Les emplacements sont consultables sur la page https://www.salud.cdmx.gob.mx/unidades-medicas/centros-de-salud

L'application chez les filles et les garçons de 6 mois à 4 ans 11 mois d'âge, et de plus de 65 ans est de prévenir la pneumonie ; De plus, il est recommandé aux femmes enceintes à n'importe quel stade de la gestation, car il est prouvé. que l'inoculation protège non seulement la femme, mais grâce à l'allaitement, elle aide les bébés à créer des anticorps contre la maladie.

SEDESA recommande à la population, en cas de symptômes tels que fièvre, toux, mal de gorge, d'éviter les endroits bondés et l'automédication, ainsi que de se rendre dans une unité pour recevoir des soins médicaux. N'oubliez pas non plus que l'utilisation de masques faciaux est recommandée en cette saison hivernale.


Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus