Une bonne activité physique limite les risques liés au Covid-19

Les personnes qui s’adonnent à une activité physique régulière ont moins de risques d’être contaminées par le coronavirus et de développer une forme grave, conclut une étude publiée mardi. La recherche comprend toutefois de nombreuses limites. Il est déjà bien établi qu’une bonne activité physique favorise une meilleure réponse de l’organisme aux maladies respiratoires en général, mais ce travail, paru dans le British Journal of Sports Medicine, s’est fixé plus précisément sur le Covid-19. Il ne s’agit pas d’une étude isolée, mais d’une analyse qui reprend et compile une quinzaine de travaux préexistants, ce qui lui donne a priori une solidité supérieure. Les auteurs en concluent qu’en cas d’activité régulière, le risque d’infection est légèrement réduit et, surtout, que celui d’hospitalisation diminue d’environ un tiers (-36%) et celui de décès de près de moitié (-43%). Les auteurs estiment qu’il faut au moins 150 minutes d’activité modérée, ou 75 minutes d’activité intense, par semaine pour un effet maximal. Orienter les autorités sanitaires Ce type d’étude ne permet néanmoins pas de conclure sur les mécanismes à l’œuvre. Il est probable qu’une bonne activité physique facilite directement une réponse immunitaire efficace, comme le rappellent les auteurs. Mais elle peut aussi limiter en amont certains facteurs de risque d’un Covid-19 grave, comme le surpoids. Surtout, les auteurs préviennent que leurs conclusions doivent être prises «avec précaution», car les études retenues varient beaucoup dans leur méthodologie. La plupart de ces travaux, par ailleurs, se basent sur les indications données par les patients eux-mêmes sur leur activité physique et non sur une évaluation objective. Enfin, les chercheurs n’excluent pas un biais qui pousserait à ne publier que les études les plus concluantes quant à un effet positif de l’activité physique. Mais «nos conclusions pourraient orienter les médecins et les autorités sanitaires» quant au degré d’activité physique à recommander, en particulier auprès des patients à haut risque de Covid-19 grave, concluent les auteurs.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

23.06.2024, 12:00

Le risque d’une pandémie de grippe aviaire augmente-t-il ? : ce que dit la science

Il y a quelques jours, l’ Organisation panaméricaine de la santé a appelé les gouvernements des Amériques à se préparer. Il a exhorté à « mettre...

Lire l'article

21.06.2024, 12:00

Alerte à Bogotá en raison du taux d'occupation des unités de soins intensifs en raison du pic respiratoire : se faire vacciner peut aider

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent marcher sans masque dans des espaces fermés, comme dans les bus des transports publics, il ne serait pas...

Lire l'article

20.06.2024, 15:00

La Cour Suprême porte plainte contre Ayuso pour les 7.291 décès dans les résidences pendant la pandémie

« Nous ne disposons pas, et la plainte ne fournit pas non plus, de données précises permettant de conclure dans quelle mesure les critères d'orientation...

Lire l'article

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus