Trump a une semaine pour se rendre et être emprisonné pour l'affaire de la Géorgie

Washington, 18 août (EFE).- L'ancien président Donald Trump (2017-2021) n'a qu'une semaine pour se rendre pour être incarcéré à la prison de Fulton (Géorgie), où il doit se rendre après avoir été accusé d'avoir prétendument manipulé les résultats des élections dans cet état.

Contrairement aux trois processus précédents, dans lesquels les accusations de Trump ont été lues devant trois tribunaux (à New York, Miami et Washington DC), cette fois, l'ancien président et les 18 autres accusés devront se soumettre à cette procédure dans la prison du comté de Fulton.

Étant donné que la prison reste ouverte 24 heures sur 24, a déclaré le bureau du shérif cette semaine, les accusés pourraient le faire à tout moment, avant la date stipulée par le procureur Fani Willis le 25 août.

Là, les accusations leur seront lues et, comme on pouvait s'y attendre, leurs empreintes digitales seront prises et leur photo sera prise.

Trump n'a donné aucun indice quant à la date de sa présentation et a annoncé ces dernières heures l'annulation d'une conférence de presse qui devait se tenir lundi, au cours de laquelle il allait présenter un "grand, complexe, détaillé mais rapport irréfutable" sur "l'élection présidentielle frauduleuse qui s'est déroulée en Géorgie".

L'ancien président a décidé de l'annuler car ses avocats doivent se consacrer à "lutter pour rejeter l'accusation" et préfèrent présenter officiellement ledit rapport lors du procès à son encontre, a-t-il expliqué.

D'autre part, le bureau du shérif du comté de Fulton a confirmé jeudi qu'il enquêtait sur les menaces subies par les membres du grand jury qui a décidé d'inculper Trump et la publication, via les réseaux sociaux, de leurs données personnelles.

Dans un communiqué, ils ont assuré qu'ils traquaient "l'origine des menaces" et qu'ils œuvraient pour garantir "la sécurité des personnes qui ont rempli leur devoir civique" et affirmé qu'ils prenaient "très au sérieux" toute "menace crédible".

Selon la presse américaine, des photographies, des adresses personnelles et des données issues des réseaux sociaux de plusieurs des 26 membres du grand jury ont circulé sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

Après plus de deux ans d'enquêtes menées par le procureur Fani Willis, un grand jury géorgien a inculpé lundi l'ancien président pour avoir tenté de truquer les résultats des élections de 2020 dans cet État, où le démocrate Joe Biden l'a emporté de justesse.

Selon le document d'accusation, l'ancien président fait face à 13 chefs d'accusation, dont la violation de la loi géorgienne anti-corruption des organisations qui, si elle est confirmée, nécessite une peine de prison.

Parmi les personnes accusées de l'ancien président figurent son ancien avocat personnel et ancien maire de New York, Rudy Giuliani, et son ancien chef de cabinet Mark Meadows.

Il s'agit de la quatrième inculpation de Trump. Il y a deux semaines, il a été inculpé par un grand jury de Washington DC pour quatre chefs d'accusation pour avoir prétendument tenté d'annuler le résultat des élections américaines de 2020, qui ont abouti à l'assaut contre le Capitole le 6 janvier 2021.

En outre, à New York, Trump a été inculpé de 34 chefs d'accusation pour des paiements présumés à l'actrice porno Stormy Daniels, avec qui il a eu une « liaison » dans le passé, pour acheter son silence lors de la campagne électorale de 2016.

Et l'autre affaire pénale est en Floride, où il est accusé de 40 chefs d'accusation de vol et de conservation illégale de documents classifiés qu'il a pris à la Maison Blanche dans son manoir de Mar-a-Lago.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

21.06.2024, 12:00

Alerte à Bogotá en raison du taux d'occupation des unités de soins intensifs en raison du pic respiratoire : se faire vacciner peut aider

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent marcher sans masque dans des espaces fermés, comme dans les bus des transports publics, il ne serait pas...

Lire l'article

20.06.2024, 15:00

La Cour Suprême porte plainte contre Ayuso pour les 7.291 décès dans les résidences pendant la pandémie

« Nous ne disposons pas, et la plainte ne fournit pas non plus, de données précises permettant de conclure dans quelle mesure les critères d'orientation...

Lire l'article

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus