Trump a une semaine pour se rendre et être emprisonné pour l'affaire de la Géorgie

Washington, 18 août (EFE).- L'ancien président Donald Trump (2017-2021) n'a qu'une semaine pour se rendre pour être incarcéré à la prison de Fulton (Géorgie), où il doit se rendre après avoir été accusé d'avoir prétendument manipulé les résultats des élections dans cet état.

Contrairement aux trois processus précédents, dans lesquels les accusations de Trump ont été lues devant trois tribunaux (à New York, Miami et Washington DC), cette fois, l'ancien président et les 18 autres accusés devront se soumettre à cette procédure dans la prison du comté de Fulton.

Étant donné que la prison reste ouverte 24 heures sur 24, a déclaré le bureau du shérif cette semaine, les accusés pourraient le faire à tout moment, avant la date stipulée par le procureur Fani Willis le 25 août.

Là, les accusations leur seront lues et, comme on pouvait s'y attendre, leurs empreintes digitales seront prises et leur photo sera prise.

Trump n'a donné aucun indice quant à la date de sa présentation et a annoncé ces dernières heures l'annulation d'une conférence de presse qui devait se tenir lundi, au cours de laquelle il allait présenter un "grand, complexe, détaillé mais rapport irréfutable" sur "l'élection présidentielle frauduleuse qui s'est déroulée en Géorgie".

L'ancien président a décidé de l'annuler car ses avocats doivent se consacrer à "lutter pour rejeter l'accusation" et préfèrent présenter officiellement ledit rapport lors du procès à son encontre, a-t-il expliqué.

D'autre part, le bureau du shérif du comté de Fulton a confirmé jeudi qu'il enquêtait sur les menaces subies par les membres du grand jury qui a décidé d'inculper Trump et la publication, via les réseaux sociaux, de leurs données personnelles.

Dans un communiqué, ils ont assuré qu'ils traquaient "l'origine des menaces" et qu'ils œuvraient pour garantir "la sécurité des personnes qui ont rempli leur devoir civique" et affirmé qu'ils prenaient "très au sérieux" toute "menace crédible".

Selon la presse américaine, des photographies, des adresses personnelles et des données issues des réseaux sociaux de plusieurs des 26 membres du grand jury ont circulé sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

Après plus de deux ans d'enquêtes menées par le procureur Fani Willis, un grand jury géorgien a inculpé lundi l'ancien président pour avoir tenté de truquer les résultats des élections de 2020 dans cet État, où le démocrate Joe Biden l'a emporté de justesse.

Selon le document d'accusation, l'ancien président fait face à 13 chefs d'accusation, dont la violation de la loi géorgienne anti-corruption des organisations qui, si elle est confirmée, nécessite une peine de prison.

Parmi les personnes accusées de l'ancien président figurent son ancien avocat personnel et ancien maire de New York, Rudy Giuliani, et son ancien chef de cabinet Mark Meadows.

Il s'agit de la quatrième inculpation de Trump. Il y a deux semaines, il a été inculpé par un grand jury de Washington DC pour quatre chefs d'accusation pour avoir prétendument tenté d'annuler le résultat des élections américaines de 2020, qui ont abouti à l'assaut contre le Capitole le 6 janvier 2021.

En outre, à New York, Trump a été inculpé de 34 chefs d'accusation pour des paiements présumés à l'actrice porno Stormy Daniels, avec qui il a eu une « liaison » dans le passé, pour acheter son silence lors de la campagne électorale de 2016.

Et l'autre affaire pénale est en Floride, où il est accusé de 40 chefs d'accusation de vol et de conservation illégale de documents classifiés qu'il a pris à la Maison Blanche dans son manoir de Mar-a-Lago.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 16:00

Combien gagne Ábalos à son poste : près de 7 000 euros par mois

Le « cas Koldo » a mis sous les projecteurs José Luis Ábalos , actuel député et ancien ministre des Travaux publics, après que Koldo García , l'un...

Lire l'article

Aujourd'hui, 06:00

La chronologie des contrats 'cas Koldo' : 53 millions d'auto-stop tandis que des milliers de personnes sont mortes du covid en Espagne

La société Soluciones de Gestión y Apoyo SL , sur laquelle pivote le complot, était au nom de l'homme d'affaires basque Íñigo Rotaeche, bien qu'elle...

Lire l'article

23.02.2024, 08:00

Est-ce que Vadhir chante ? Le fils d'Eugenio Derbez est arrêté après avoir annulé un concert à Querétaro en raison d'une infection au COVID-19

Vadhir Derbez a déclenché la polémique sur les réseaux sociaux après avoir annulé un concert prévu vendredi 23 février prochain à Querétaro ,...

Lire l'article

23.02.2024, 06:00

L’infection au COVID peut persister pendant au moins 60 jours chez une personne touchée sur 200, selon Oxford

Il y avait des problèmes sous-jacents importants : les infections persistantes à coronavirus peuvent agir comme des réservoirs viraux qui pourraient...

Lire l'article

22.02.2024, 08:00

Nouveau pic de maladies respiratoires à Bogota : ce sont les mesures prises par le ministère de la Santé

Face à la récente augmentation des infections respiratoires aiguës (IRA) à Bogotá, le ministère de la Santé a décidé d'adopter une série de nouvelles...

Lire l'article

22.02.2024, 08:00

L'ancien gouverneur de San Andrés Everth Hawkins a été disqualifié pendant 13 ans pour avoir payé des services gratuits

Le Bureau du Procureur général a disqualifié l'ancien gouverneur de San Andrés, Providencia et Santa Catalina Everth Julio Hawkins pour préjudice...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus