Singapour va assouplir les restrictions sur les travailleurs immigrés : ils sont isolés depuis trois ans en raison de la pandémie

Les plus de 300 000 immigrants, généralement originaires d'Asie du Sud, qui construisent les gratte-ciel et les routes de l'île, ne seront plus soumis aux restrictions auxquelles eux seuls étaient soumis pour freiner les infections au COVID-19 à partir du 1er mars. . Roslan Rahman/AFP/Fichier

Singapour a annoncé jeudi que les travailleurs immigrés , normalement engagés dans des travaux de construction dans la prospère cité-État asiatique, pourront " réintégrer" dans la "communauté" après avoir été soumis à des mesures d' isolement drastiques pour prévenir les épidémies à la suite de la pandémie. .

Comme annoncé ce jeudi par les autorités singapouriennes, les plus de 300 000 immigrés , généralement originaires d'Asie du Sud, qui construisent les gratte-ciel et les routes de l'île, ne seront plus soumis aux restrictions auxquelles eux seuls étaient soumis depuis le 1er mars. -19 infections.

Parmi eux, ils ont dû demander via une application numérique l' autorisation de se rendre dans certaines zones particulièrement fréquentées pendant leurs jours de congé, ce qui était déjà un assouplissement des mesures qui les obligeaient depuis près de deux ans à rester enfermés dans la caserne dans laquelle ils résident. sauf pour aller travailler .

Certaines règles qui, si elles sont enfreintes, peuvent entraîner jusqu'à deux ans de prison .

Les travailleurs immigrés à Singapour sont généralement engagés dans des travaux de construction d'hôtels, de gratte-ciel et d'autoroutes

Victimes de l'exclusion sociale

Ce groupe est victime d'une pratique d'exclusion sociale puisqu'au début de la pandémie il est devenu la cible d'infections à Singapour, représentant parfois 90 % des infections , en grande partie à cause de la surpopulation des chambres dans lesquelles ils vivent. , avec entre huit et douze personnes par chambre .

Conséquence, ils ont été contraints de rester enfermés dans les dortoirs, sauf pour aller travailler , jusqu'à fin 2021, tandis que le reste des 5,7 millions d'habitants - "la communauté", selon le jargon officiel - ont pu se déplacer librement . depuis le début de la pandémie, sauf en cas de confinement occasionnel.

Depuis décembre 2021 et jusqu'à présent, le gouvernement de Singapour, l'un des pays avec le PIB par habitant le plus élevé de la planète et l'un des indices d'inégalité les plus profonds du monde développé, a commencé à assouplir les mesures, leur permettant de partir progressivement et par quotas, pour un temps limité et à des jours précis.

Les gens marchent le premier jour sans restrictions COVID-19 dans le quartier central des affaires de Singapour, le 26 avril 2022. REUTERS/Edgar Su/File

Certaines mesures ont été qualifiées de "racistes" et abusives par les groupes de défense des droits de l'homme et de protection des immigrés.

Le ministère de la Santé de l'île a également affirmé aujourd'hui qu'à partir du 1er mars, ces travailleurs pourront se remettre du COVID-19 dans leur chambre , si les symptômes sont légers, et non dans des centres spécifiques, lorsque le reste des habitants de l'île auront Il le faisait déjà depuis plus d'un an.

On estime que 50% de tous les travailleurs immigrés à Singapour, avec un système politique qui combine ouverture économique et restriction des droits des citoyens depuis son indépendance de la Malaisie en 1965, ont fini par contracter le COVID-19.

(Avec les informations de l'EFE)

Continuer à lire:

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

23.06.2024, 12:00

Le risque d’une pandémie de grippe aviaire augmente-t-il ? : ce que dit la science

Il y a quelques jours, l’ Organisation panaméricaine de la santé a appelé les gouvernements des Amériques à se préparer. Il a exhorté à « mettre...

Lire l'article

21.06.2024, 12:00

Alerte à Bogotá en raison du taux d'occupation des unités de soins intensifs en raison du pic respiratoire : se faire vacciner peut aider

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent marcher sans masque dans des espaces fermés, comme dans les bus des transports publics, il ne serait pas...

Lire l'article

20.06.2024, 15:00

La Cour Suprême porte plainte contre Ayuso pour les 7.291 décès dans les résidences pendant la pandémie

« Nous ne disposons pas, et la plainte ne fournit pas non plus, de données précises permettant de conclure dans quelle mesure les critères d'orientation...

Lire l'article

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus