La région chinoise du Xinjiang a déclaré qu'elle faisait face à son épidémie de COVID "la plus difficile", bien qu'il n'y ait aucun cas symptomatique

Tests COVID à Urumqi, Xinjiang (via Reuters/File)

La région occidentale du Xinjiang fait face à une résurgence du COVID-19 que les autorités ont qualifiée mardi d'urgence de santé publique "la plus difficile à contrôler" de l'histoire locale, ont rapporté les médias locaux ces dernières heures.

Le vice-gouverneur de la région, Liu Xushe, a expliqué hier soir lors d'une conférence de presse que le Xinjiang n'avait jamais enregistré "un plus grand nombre d'infections" ou une telle "propagation aussi rapide" , a rapporté hier soir le portail d'information Netease.

Selon les données proposées aujourd'hui par la Commission de la santé du Xinjiang, il y avait 354 cas asymptomatiques actifs mardi et aucun avec des symptômes dans la région , qui a une superficie plus grande que celle du Pérou et une population d'environ 25 millions d'habitants .

Liu a souligné que l'épidémie de covid remonte au 30 juillet, date à partir de laquelle l'épidémie "s'est propagée dans toute la région en peu de temps".

Le sous-gouverneur a déploré que, malgré le fait que le gouvernement local "ait mené les masses dans la lutte" contre la pandémie, la "paralysie et l'assouplissement de certaines zones" et son manque de "mesures préventives" ont fait rebondir l'épidémie depuis " mi-septembre".

Ces dernières semaines, certaines villes du Xinjiang, comme Yili ou la capitale elle-même, Urumqi, ont appliqué des confinements totaux ou partiels dans leur zone municipale pour tenter de contenir la propagation du virus, conformément à la politique « zéro COVID » de la Chine.

Écran géant avec des images de Xi Jinping en visite dans la région du Xinjiang (Reuters/fichier)

La stratégie, en vigueur depuis 2020, consiste en l'isolement de toutes les personnes infectées et de leurs contacts proches, un contrôle strict aux frontières et des campagnes massives de tests PCR, des limitations de mobilité et des confinements sélectifs ou totaux partout où un cas est détecté.

De même, les frontières chinoises restent fermées au tourisme et tous ceux qui parviennent à entrer dans le pays doivent subir une quarantaine stricte d'au moins sept jours dans un hôtel payé par eux-mêmes et assigné par les autorités.

Malgré les différents foyers enregistrés ces derniers mois, attribués au variant omicron et qui ont provoqué un nombre record d'infections jamais vu depuis le début de la pandémie au premier semestre 2020, les autorités sanitaires du géant asiatique ont récemment réitéré que la stratégie C'est " la plus économique et la plus scientifique" car "elle détecte rapidement les nouvelles infections et contient la propagation au moindre coût et dans les meilleurs délais".

Selon les comptes officiels chinois, depuis le début de la pandémie, 251 620 personnes ont été infectées dans le pays et 5 226 sont décédées, bien que le nombre total de personnes infectées exclut les personnes asymptomatiques.

(Avec les informations de l'EFE)

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

23.06.2024, 12:00

Le risque d’une pandémie de grippe aviaire augmente-t-il ? : ce que dit la science

Il y a quelques jours, l’ Organisation panaméricaine de la santé a appelé les gouvernements des Amériques à se préparer. Il a exhorté à « mettre...

Lire l'article

21.06.2024, 12:00

Alerte à Bogotá en raison du taux d'occupation des unités de soins intensifs en raison du pic respiratoire : se faire vacciner peut aider

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent marcher sans masque dans des espaces fermés, comme dans les bus des transports publics, il ne serait pas...

Lire l'article

20.06.2024, 15:00

La Cour Suprême porte plainte contre Ayuso pour les 7.291 décès dans les résidences pendant la pandémie

« Nous ne disposons pas, et la plainte ne fournit pas non plus, de données précises permettant de conclure dans quelle mesure les critères d'orientation...

Lire l'article

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus