Y a-t-il un rebond du COVID-19 au Mexique ? C'est ce que nous savons

L’OMS a mis en garde contre une augmentation des hospitalisations dues au COVID-19. Photo de : Cuartoscuro

Quatre années se sont écoulées depuis le début de la pandémie qui a complètement changé le monde et, même si nous ne sommes plus en situation d'urgence sanitaire depuis des mois, l' Organisation mondiale de la santé (OMS ) a demandé de ne pas baisser la garde puisque le COVID-19 était un maladie qui était devenue une maladie saisonnière , comme la grippe ou la grippe.

Il y a quelques jours, l'agence des Nations Unies (ONU) a annoncé qu'en décembre 2023, il y avait eu une augmentation des hospitalisations mondiales dues à ce coronavirus, c'est pourquoi elle a appelé les gouvernements à maintenir la surveillance et à garantir les traitements et les vaccins contre la maladie causée par le Virus SRAS-CoV-2.

Une nouvelle vague de COVID-19 arrive-t-elle au Mexique ?

Il est important de rappeler que comme tous les virus, le COVID-19 mute également pour se disperser ; Cependant, cela ne signifie pas qu'il est plus mortel, même si des variantes plus contagieuses peuvent être générées, a expliqué en décembre dernier l'épidémiologiste mexicain Alejandro Macías , dans le cadre de la confirmation du premier cas de Pirola , une mutation Ómicron surveillée en raison de sa résistance aux anticorps naturels et à ceux apportés par les premiers vaccins.

Et bien que le soi-disant « tsar de la grippe » ait déclaré dans une vidéo qu'attraper ces variantes telles que Pirola ou Eris ne signifie pas nécessairement une maladie délicate, de nombreux facteurs influencent si les cas justifient une hospitalisation ou une assistance respiratoire , comme l'âge. comorbidités, surpoids et tabagisme, pour n'en nommer que quelques-uns.

L'OMS a demandé aux gouvernements de garantir les vaccins contre le COVID-19, Photo : File/EFE

Récemment, le système d'information du réseau des infections respiratoires aiguës graves ( réseau SARI ) a signalé 19 hôpitaux dans différents États avec plus de 70 % de saturation en lits pour patients souffrant de différentes affections respiratoires , dont 16 disposaient déjà de tous les lits. c’est pourquoi l’inquiétude face à une nouvelle vague d’infections au COVID-19 est un sujet de conversation dans les médias et les réseaux sociaux.

Selon le Système de surveillance épidémiologique des maladies respiratoires (SISVER), jusqu'à présent en 2024 , 130 cas positifs ont été confirmés au Mexique , ainsi que quatre décès dus à la maladie. Parmi eux, il y en a 32 à Mexico , 14 à Puebla , 10 à Querétaro , 11 à Nuevo León , 8 à Zacatecas et le reste à Tlaxcala, Veracruz, Yucatán, Aguascalientes, Baja California et d'autres entités avec seulement un ou deux cas. .

Cependant, on ne peut pas parler de rebond puisque si l'on compare aux cas signalés au cours de la même période de l'année dernière, le montant est inférieur de 95 pour cent , puisqu'un peu plus de 44 mille ont été enregistrés, selon les rapports de la Direction générale de l'épidémiologie ( DGE) du Ministère de la Santé (SSa).

Les cas de Covid-19 au cours de la première quinzaine de janvier 2024 sont inférieurs de 95 % à ceux enregistrés au cours de la même période les années précédentes. Photo : Système de surveillance épidémiologique

Il convient de rappeler que pendant la pandémie, les cas de COVID-19 au Mexique ont été si nombreux que de nombreux hôpitaux publics - et privés aussi - ont dû s'adapter pour ne soigner que les patients atteints de ce coronavirus jusqu'alors nouveau. L’un d’eux était l’hôpital général d’Ecatepec « Las Américas », dans l’État de Mexico, dans lequel même les proches des patients sont entrés de force et ont ouvert les sacs contenant les corps des patients décédés du virus.

Dans une brève conversation avec Infobae México , une infirmière en médecine interne dudit hôpital a expliqué que ces derniers jours , il n'y a pas eu d'augmentation des cas de COVID-19 , bien qu'il y ait eu au moins quatre hospitalisations de patients atteints de cette maladie. Cependant, il a reconnu qu'il y avait de nombreux cas de maladies respiratoires , principalement la grippe saisonnière, dont l'incidence est plus élevée chez les enfants et les adolescents que chez les adultes.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

21.06.2024, 12:00

Alerte à Bogotá en raison du taux d'occupation des unités de soins intensifs en raison du pic respiratoire : se faire vacciner peut aider

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent marcher sans masque dans des espaces fermés, comme dans les bus des transports publics, il ne serait pas...

Lire l'article

20.06.2024, 15:00

La Cour Suprême porte plainte contre Ayuso pour les 7.291 décès dans les résidences pendant la pandémie

« Nous ne disposons pas, et la plainte ne fournit pas non plus, de données précises permettant de conclure dans quelle mesure les critères d'orientation...

Lire l'article

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus