Réactions suite aux annonces du Conseil fédéral

Le PLR, les Vert-libéraux, le Centre et le PS saluent la réduction de la quarantaine à cinq jours. L’UDC demande l’abandon des mesures «ordonnées par l’État» et les Verts accusent le Conseil fédéral d’incapacité. Sur Twitter, le PLR parle d’un soulagement de la société et de l’économie par la quarantaine raccourcie. Le parti demande toutefois aussi au gouvernement d’enfin présenter une stratégie de sortie de la crise sanitaire. Il ne veut pas d’une obligation stricte du télétravail et mise sur les vaccinations pour éviter une surcharge des hôpitaux. Le président du PVL Jürg Grossen s’est également exprimé de manière positive, mais il se montre plus réservé. La réduction de l’isolement ou de la quarantaine est compréhensible, mais la situation reste critique. La charge de travail dans les unités de soins intensifs reste difficile à prévoir. L’objectif premier reste d’éviter une surcharge du système de santé, écrit Le Centre. Compte tenu de la situation tendue avec un nombre de cas très élevé, il convient de rester vigilant afin de pouvoir réagir rapidement si nécessaire. Il est juste que le gouvernement n’ait pas décidé de renforcer les mesures pour l’instant. L’UDC demande elle la suppression immédiate de l’isolement et de la quarantaine: au vu de la situation, avec le variant Omicron qui est plus contagieux mais en général plus bénin et avec un nombre d’infections non-déclarées sans doute plus élevé, ces obligations n’ont plus de sens, écrit le parti. À gauche, les Verts critiquent vivement le Conseil fédéral. Le président du parti Balthasar Glättli accuse le gouvernement de se résigner à accepter des victimes sur la voie de la phase endémique. Pour le Zurichois, c’est une stratégie à haut risque concernant les décès, les maladies avec des conséquences à long terme et la surcharge des infrastructures et du personnel de santé. Le PS apporte un soutien de principe aux décisions concernant les règles d’isolement et de quarantaine, a déclaré à Keystone-ATS le porte-parole du parti Nicolas Haesler. Le parti salue également la consultation sur la prolongation des mesures jusqu’à fin mars. Dans cette situation de pandémie, le PS est favorable à une politique fondée sur des données scientifiques. Il est bon que le Conseil fédéral continue à disposer de la marge de manœuvre nécessaire pour réagir aux nouveaux développements.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus