À quelle classe sociale appartenez-vous selon vos revenus, selon la Banque mondiale

C'est en fonction des revenus de chaque personne que leur classe sociale est classée. EFE/ Sebastiao Moreira/Fichier

Dérivée de la crise économique causée par la pandémie de COVID-19, entre autres facteurs tels que la guerre d'Ukraine et l'inflation , il y a eu une réduction de la classe moyenne et supérieure au Mexique . Et c'est qu'entre 2010 et 2020, le nombre d'habitants de la classe moyenne a diminué de 11,7 %, ce qui équivaut à six millions 271 de personnes , selon les informations publiées par l' Institut national de la statistique et de la géographie (Inegi).

Au cours de cette même période de 10 ans, 815 000 personnes ont cessé d'appartenir à la classe supérieure et leur nombre a diminué de 44,3 % , elles représentent donc désormais 0,8 % de la population mexicaine totale.

Cependant, la crise économique au Mexique a fait grimper la population de la classe inférieure de 8,8 millions de personnes , à 78,5 millions, ce qui impliquait une croissance de 12,5 %. Ce groupe représente à lui seul 62 % de la population totale du Mexique , soit près des deux tiers, alors qu'il y a à peine cinq ans, en 2018, il était de 55,8 %.

La pandémie de COVID-19 a gravement affecté l'économie de la population. REUTERS/Aly Song/fichier photo

Et c'est que la Banque mondiale assure que la plupart des pays d' Amérique latine et des Caraïbes ont de faibles taux d'extrême pauvreté ; cependant, il prévient que les habitants de cette région vivent de plus en plus avec moins de ressources.

Voici la classification des classes sociales selon la Banque mondiale :

- Extrême Pauvreté : Les personnes qui perçoivent un salaire inférieur à 2,15 dollars par jour appartiennent à cette classe sociale, soit environ 40 pesos au taux de change actuel , environ. Si un mois compte 30 jours, ces personnes recevraient un salaire mensuel de 1 200 pesos.

- Pauvreté moyenne : Cette classe sociale comprend les personnes qui perçoivent un salaire inférieur à 3,65 dollars par jour , ce qui se traduit par environ 66 pesos par jour au taux de change actuel . Si le mois compte 30 jours, le travailleur gagnerait environ 1 980 pesos par mois.

Selon la Banque mondiale, les personnes appartenant à la classe sociale de l'extrême pauvreté ont un revenu mensuel de 1 200 pesos. (Fontaine)

- Population vulnérable : Cette classe sociale, selon la Banque mondiale, comprend les personnes qui perçoivent un salaire supérieur à 6,85 et jusqu'à 14 dollars par jour, soit entre 124 et 254 pesos , environ, au taux de change actuel. Si le mois compte 30 jours, ces personnes recevraient entre 4 et 8 000 pesos par mois.

- Classe moyenne : Cette classe sociale comprend les personnes qui perçoivent un salaire compris entre 14,81 et 81 dollars par jour , soit environ entre 268 et 1 400 pesos par jour au taux de change actuel. Si un mois compte 30 jours, les travailleurs appartenant à cette classe sociale recevraient mensuellement entre 8 et 47 mille pesos.

Classes sociales au Mexique

Bien que la Banque mondiale indique quelles personnes entrent dans chaque classe sociale, en fonction de leur revenu économique, elle ne précise pas quelles sont les caractéristiques ni quelle profession occupe chaque catégorie. Au Journal officiel de la Fédération , en revanche, il détaille la composition de chaque classe sociale et les classe en six catégories :

- Baja Baja : ce sont des travailleurs temporaires, ainsi que certains groupes d'immigrés, des commerçants informels, des chômeurs et des personnes qui vivent de l'aide sociale.

Le DOF identifie six classes sociales au Mexique. PHOTO: CRISANTA ESPINOSA AGUILAR / CUARTOSCURO.COM

-Baja Alta : Composée d'ouvriers et de paysans ; c'est la force physique de la société, puisqu'elle accomplit un dur labeur en échange d'un revenu légèrement supérieur au salaire minimum.

- Moyen inférieur : Cette classe sociale est composée d'employés de bureau, de techniciens, d'agents de maîtrise, ainsi que d'artisans qualifiés. Ses revenus ne sont pas très élevés, cependant, ils sont stables.

- Moyen-élevé : Il est composé de la majorité des hommes d'affaires et des professionnels de l'entrepreneuriat qui, en général, ont un revenu bon et stable.

- High Low : Il est composé de familles riches depuis quelques générations. Son revenu économique est substantiel et très stable.

-Alta Alta: Elle est composée de familles riches qui ont été importantes pendant plusieurs générations et dont la fortune est si ancienne qu'on a oublié quand et comment elles l'ont obtenue.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus