Le président de Credit Suisse n’a pas respecté une quarantaine

Le président de Credit Suisse, António Horta-Osório, a contrevenu aux règles de quarantaines mises en place par la Suisse pour lutter contre la propagation du variant Omicron. Le dirigeant, de retour du Royaume-Uni fin novembre, a quitté la Suisse quelques jours plus tard, violant ainsi les règles sanitaires de la Confédération. Selon une enquête du journal alémanique «Blick», le nouveau président du conseil d’administration de la banque zurichoise est rentré de Londres à Zurich le 28 novembre. Avisé des règles de quarantaine mises en place par les autorités helvétiques la veille, le Portugais se serait renseigné sur la possibilité de raccourcir, voire de se faire libérer de la quarantaine, raconte la publication. Le canton de Schwytz, où réside António Horta-Osório, ainsi que la Confédération ont refusé de donner suite à cette demande. Mais le 1er décembre, il prend un jet privé pour se rendre sur la péninsule ibérique, en claire violation des règles de quarantaine, poursuit «Blick», qui se base sur des sources proches du banquier. Et il a poursuivi son voyage, se rendant à New York pour une réunion du conseil d’administration. Credit Suisse et António Horta-Osório ont confirmé ces informations à Blick. Dans une prise de position transmise à AWP, la banque indique «regretter» la violation de l’obligation de quarantaine par son président. Ce dernier a également été cité dans le courriel de la banque, soulignant avoir «commis involontairement une entorse aux règles de quarantaine de la Suisse, en quittant le pays le 1er décembre». «Je regrette profondément cette erreur. Je m’en excuse et veillerai à ce que cela ne se reproduise pas», a-t-il ajouté. Cette bévue intervient, alors qu’António Horta-Osório a été recruté pour remettre de l’ordre au sein du numéro deux bancaire helvétique, secoué par les scandales à répétition. L’établissement s’était en effet vu confronté à l’affaire des filatures, qui avait provoqué en février 2020 le départ du directeur général Tidjane Thiam. Les déboires autour de Greensill et Archegos ont provoqué d’importantes pertes, auxquels s’ajoute une affaire de crédits frauduleux octroyés au Mozambique.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

23.06.2024, 12:00

Le risque d’une pandémie de grippe aviaire augmente-t-il ? : ce que dit la science

Il y a quelques jours, l’ Organisation panaméricaine de la santé a appelé les gouvernements des Amériques à se préparer. Il a exhorté à « mettre...

Lire l'article

21.06.2024, 12:00

Alerte à Bogotá en raison du taux d'occupation des unités de soins intensifs en raison du pic respiratoire : se faire vacciner peut aider

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent marcher sans masque dans des espaces fermés, comme dans les bus des transports publics, il ne serait pas...

Lire l'article

20.06.2024, 15:00

La Cour Suprême porte plainte contre Ayuso pour les 7.291 décès dans les résidences pendant la pandémie

« Nous ne disposons pas, et la plainte ne fournit pas non plus, de données précises permettant de conclure dans quelle mesure les critères d'orientation...

Lire l'article

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus