Au premier trimestre de l'année, le tourisme étranger en Argentine a triplé

Au cours du premier trimestre, près de 1,2 million de touristes internationaux ont visité le pays.

Au cours des trois premiers mois de l'année, 1.197.630 touristes étrangers ont visité le pays, soit une hausse de 210,6% par rapport à la même période l'an dernier, selon l' Institut national de la statistique et des recensements (Indec).

Dans le détail, au premier trimestre 2022, 385 599 visiteurs internationaux étaient entrés en Argentine dans un scénario d'instabilité dû aux effets de la pandémie. Bien qu'à ce moment-là les vaccins circulaient déjà massivement, toutes les liaisons aériennes internationales n'avaient pas encore été rétablies et certains pays ont continué avec certaines limitations et contrôles. Dans le cas de l'Argentine, un calendrier de vaccination complet était requis au moins 14 jours avant l'entrée et une période de quarantaine était imposée jusqu'aux premiers jours de janvier à l'entrée dans le pays.

Désormais sans mesures sanitaires restrictives et avec une connectivité aérienne entièrement rétablie, le tourisme international a connu une croissance exponentielle au début de 2023. Comme le montrent les chiffres, entre janvier et mars, 812 031 touristes étrangers de plus sont entrés dans le pays que pendant la haute saison estivale de 2022. .

La connectivité aérienne internationale s'est rétablie au cours de l'année dernière. (Shutterstock)

Bien sûr, les mesures incitatives promues par le gouvernement national pour favoriser l'arrivée de touristes étrangers ont également eu un impact. Le 4 novembre 2022, le système qui permet aux touristes internationaux de dépenser avec une carte de crédit ou de débit, recevant en échange un prix équivalent au dollar MEP, est entré en vigueur. La mesure persiste toujours et a même été étendue aux portefeuilles virtuels.

Bonne fin de saison

En plus des données fermées du premier trimestre, l'INDEC a détaillé le comportement du tourisme en mars. Selon l'enquête Hotel Occupancy Survey (EOH), ce mois-là, 378 139 touristes étrangers ont visité le pays, ce qui a entraîné une croissance de 134,2 % par rapport au même mois en 2022.

En revanche, il y a eu une baisse de 4,5% du tourisme résident (Argentins voyageant vers d'autres provinces). La baisse est passée de 3 682 338 personnes qui ont déménagé à travers le pays en mars de l'année dernière à 3 279 619 au cours du même mois de 2023.

En ce qui concerne les sites d'hébergement, on observe que les touristes argentins préfèrent majoritairement les hôtels 3 étoiles, tandis que les étrangers préfèrent les hôtels 4 et 5 étoiles.

infobae

Ces résultats ont conduit à une occupation moyenne de 48% dans les hôtels trois étoiles et de 57% dans les sites d'hébergement de luxe au cours du mois de mars. Pendant ce temps, le secteur de l'hôtellerie 1 et 2 étoiles a enregistré un taux d'occupation de 37 % au troisième mois de l'année et le « parahotelero » a clôturé avec 37 %.

Le taux d'occupation hôtelière mensuel le plus élevé a été enregistré dans la région de la ville autonome de Buenos Aires (CABA), avec 65,9 % ; suivi de la région de la Patagonie, avec 56,4 %. Ils étaient également les juridictions avec le taux d'occupation des chambres le plus élevé, avec 69,1 % ; et 57,6 % respectivement.

D'où nous rendez-vous visite ?

L'étude de l'INDEC a également détaillé le lieu d'origine des touristes qui ont visité le pays au cours du mois de mars. Parmi les étrangers, la plupart venaient de la zone statistiquement connue sous le nom de "reste de l'Amérique" (302 836 touristes), qui comprend la plupart des nations d'Amérique centrale et des Caraïbes.

infobae

La deuxième région la plus importante pour le tourisme « non-résident » était le Mercosur, avec 236 579 touristes, suivi de l'Europe (183 636). Le reste se répartissait entre « reste du monde » (76 691) et « non déclaré » (59 346).

Suivez la vague des étrangers

Bien que l'INDEC n'ait pas encore publié les statistiques du mois d'avril, il est de notoriété publique que les villes frontalières reçoivent chaque week-end des dizaines de milliers de personnes de l'étranger en raison de l'avantage concurrentiel du taux de change. Ce sont surtout des touristes qui se déplacent pour faire des « shopping tours », non seulement dans les centres commerciaux, mais aussi chez les supermarchés et chez les grossistes.

Selon les chiffres publiés par le ministère du Tourisme et des Sports de la Nation , au mois d'avril , 585 323 touristes étrangers sont entrés en Argentine, soit 2 % de plus que celui enregistré à la même période de 2019.

"C'est le premier mois au cours duquel le pays dépasse les chiffres d'avant la pandémie et est devenu l'un des rares pays de la région à y parvenir. Les dépenses des visiteurs en avril étaient de 418 millions de dollars , un chiffre également supérieur à 2019", ont-ils déclaré depuis la Nation.

Continuer à lire:

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

15.05.2024, 12:00

Les personnes concernées par le vaccin AstraZeneca demandent une reconnaissance après que l’entreprise a reconnu ses effets indésirables : « Ce n’est pas juste qu’ils nous laissent de côté »

A partir de ce moment, les médecins lui recommandent de prendre un anticoagulant sous forme de pilule (Eliquis) et, trois ans plus tard, il continue de...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus