Pourquoi la sous-variante Pirola du COVID-19 affecte-t-elle davantage les poumons ? C'est ce que dit la science

La sous-variante Pirola a la capacité d’affecter efficacement les poumons grâce à ses mutations. (Informations sur l'image illustrative).

Des chercheurs allemands ont révélé que la nouvelle variante Pirola (BA.2.86) du SRAS-CoV-2 présente une grande efficacité d'entrée dans les cellules pulmonaires et une résistance notable aux anticorps thérapeutiques. L'étude, réalisée par une équipe du Centre allemand des primates (DPZ) en collaboration avec des institutions telles que la Charité (Berlin) et la faculté de médecine de Hanovre , montre que cette sous-variante d'Omicron pourrait indiquer un risque accru de développer des maladies graves.

La variante Pirola parvient également à échapper à la réponse anticorps chez les personnes vaccinées et celles ayant déjà été infectées. Cependant, les anticorps générés par le nouveau vaccin adapté au XBB.1.5 inhibent efficacement le virus. Cependant, ce nouveau défi sanitaire au Mexique pourrait avoir des conséquences négatives pour les personnes qui en souffrent et présentent des complications pulmonaires.

La sous-variante Pirola atteint les poumons plus efficacement

La variante Pirola du COVID-19 a montré sa capacité à infecter les cellules pulmonaires plus efficacement que les sous-variantes Omicron précédentes, selon les recherches du DPZ . Les mutations S50L et K356T de la protéine Spike de ce variant sont essentielles à ce processus, qui nécessite également l'enzyme TMPRSS2 pour son entrée dans les cellules, selon l'étude publiée dans la revue Cell .

La sous-variante Pirola est moins mortelle que l’Omicron, mais atteint les poumons plus rapidement. (Image d’illustration Infobae).

Les scientifiques dirigés par le chercheur Stefan Pöhlmann ont découvert que Pirola se distingue par sa grande efficacité dans la pénétration des tissus pulmonaires. Cette découverte représente une divergence significative par rapport aux autres variantes d’Omicron qui n’avaient pas cette capacité. Pöhlmann souligne l'importance de déterminer si cette caractéristique pourrait conduire à une pathologie plus grave, un aspect qui reste à analyser dans le cadre d'expériences sur des modèles animaux.

La variété Pirola est apparue deux ans après qu'Omicron ait été confronté à des limitations en matière d'invasion des cellules pulmonaires. Cette capacité renouvelée du virus à affecter directement les tissus pulmonaires mérite d’être étudiée pour mieux comprendre le potentiel du virus à provoquer des maladies. La communauté scientifique souligne la nécessité de poursuivre l'observation et l'étude de ce variant pour anticiper les scénarios possibles qu'il peut poser en termes de santé publique.

Alors que la pandémie de COVID-19 fait des ravages au Mexique , les experts soulignent l’importance de maintenir des systèmes de surveillance génomique et de collaborer au niveau international pour détecter des variantes comme Pirola et comprendre leur impact potentiel. Les résultats de ces études sont essentiels pour orienter les mesures de prévention et le développement de stratégies thérapeutiques adaptées aux caractéristiques de chaque nouveau variant émergent.

L'origine de la sous-variante Pirola

Les experts postulent que Pirola aurait pu apparaître chez des patients dont le système immunitaire était affaibli, ce qui représenterait une nouvelle phase dans l’évolution du virus. Bien qu’au moins 30 mutations aient été identifiées dans la protéine Spike de ce sous-variant, il n’a pas encore été déterminé comment celles-ci pourraient influencer la transmissibilité du virus, la gravité de la maladie qu’il provoque ou l’efficacité des vaccins et traitements actuels.

Des études concernant la sous-variante Pirola ont identifié qu'elle est le résultat de 30 mutations. (Colprensa).

Jusqu'à présent, les variantes d'Omicron se sont avérées limitées pour échapper aux anticorps dans la population. Cependant, l'émergence de Pirola soulève des questions sur la capacité d'adaptation du virus. La fréquence des mutations du COVID-19 suggère qu’il repousse ses limites génétiques tout en adaptant son mécanisme pour maintenir sa présence dans un environnement immunologiquement résistant. Les autorités sanitaires et les chercheurs continuent de surveiller la situation, dans le but de mettre à jour les mesures et les recommandations de prévention et de contrôle.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus