Un nombre record de femmes scientifiques seront récompensées par le Prix Konex 2023

Un des Konex de Honor sera également remis à une femme. Il s'agit d'une distinction qui est conférée à une personne décédée ayant réalisé une belle carrière au cours de la dernière décennie. Ainsi, un hommage sera rendu à Christiane Dosne par Pasqualini (Gettyimages)

Les Konex 2023 Science and Technology Awards ont pour la première fois compté 36 femmes parmi plus de 100 lauréates. Ce chiffre représente un exploit historique, puisqu'il implique une croissance extraordinaire de 900% par rapport aux 4 éminents scientifiques d'il y a 40 ans.

Lors de sa 44e édition, les prestigieux Konex Awards ont récompensé des personnalités du monde scientifique et technologique pour leurs contributions au cours de la dernière décennie. Ces domaines de connaissances reçoivent la distinction de la Fondation Konex tous les 10 ans, depuis 1983.

Avec le reste des lauréats, les scientifiques et technologues recevront le prix du diplôme Konex en « reconnaissance de leur leadership exceptionnel et de leur excellence dans diverses disciplines ». La cérémonie aura lieu demain, mardi 12 septembre, à 19 heures, dans la salle des assemblées de la Faculté de droit de l' Université de Buenos Aires (UBA).

« Il est remarquable de constater à quel point l'histoire des Konex Awards elle-même reflète le fait que les femmes qui se consacrent à la science et à la technologie sont devenues plus nombreuses et plus pertinentes grâce à leurs contributions. C'est pour moi une grande satisfaction que la Fondation Konex, à travers ces distinctions, rende cela encore plus visible et évident pour l'ensemble de la communauté. Le rôle que jouent aujourd'hui les femmes dans ces activités stratégiques pour notre pays est décisif, a déclaré le président de la Fondation Konex et créateur des prix, Luis Ovsejevich .

C'est la première fois depuis 1983 que les Prix du Diplôme Konex pour le mérite seront décernés à 36 femmes scientifiques et technologues d'Argentine (Nicolás Stulberg)

Le Grand Jury de cette année est composé de 20 personnalités éminentes et présidé par le Dr Alberto Kornblihtt . La secrétaire générale du Grand Jury est Mirta Roses , ancienne directrice de l'Organisation panaméricaine de la santé, et a comme invité spécial le Dr Juan Martín Maldacena , scientifique argentin à l'Université de Princeton, aux États-Unis. Il a sélectionné 36 femmes parmi 100 personnalités pertinentes du monde scientifique et technologique.

Un des Konex de Honor sera également remis à une femme. Il s'agit d'une distinction qui est conférée à une personne décédée ayant réalisé une belle carrière au cours de la dernière décennie. Ainsi, un hommage sera rendu à Christiane Dosne de Pasqualini .

La liste des 36 femmes qui recevront le Diplôme de mérite Konex est la suivante :

Alice Dickenstein

Docteur en mathématiques Alicia Dickenstein est professeur émérite à l' UBA et chercheuse senior au Conicet. En plus d'une importante tâche de recherche sur les mathématiques et leurs applications , il a assumé de nombreuses tâches éditoriales, organisationnelles et de vulgarisation, notamment l'écriture de livres pour garçons et filles. Entre autres réalisations, elle est membre de l' American Mathematical Society des États-Unis, docteur honoris causa de l'Institut royal de technologie de Suède et des universités du Sud et de la Côte. Elle a reçu le Prix L'Oréal-UNESCO 2021 pour les femmes et la science.

Andrea Rotnitzky

Elle est titulaire d'un diplôme en sciences mathématiques de l'UBA et d'un doctorat en statistiques de l' Université de Californie . Elle était professeur à la Harvard University School of Public Health. Elle est actuellement professeur titulaire à l'École de santé publique de l' Université de Washington et chercheuse principale au Conicet. En 2022, elle a reçu le Prix Rousseeuw de Statistique décerné par la Fondation Roi Baudouin de Belgique pour ses contributions originales et fondamentales à l'inférence causale appliquée à la médecine et à la santé publique .

Six des 36 lauréats du Diplôme de mérite Konex 2023. De gauche à droite : Sandra Díaz, Alicia Dickenstein et Teresa Dova. Ci-dessous : Gloria Dubner, Ana Belén Elgoyhen et Graciela Escandar

Maria Teresa Dova

Elle est docteur en physique, professeur à l' Université Nationale de La Plata et chercheuse principale au Conicet . Elle a été présidente du Conseil de la Collaboration de l'Observatoire Auger pour la détection des rayons cosmiques et a dirigé l'entrée de l'Argentine dans l'expérience internationale ATLAS de l' Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), l'un des plus grands centres de recherche scientifique au monde. Ses recherches récentes incluent la recherche du boson de Higgs , communément connu sous le nom de « particule divine ».

Gloria Dubner

Elle est titulaire d'un doctorat en physique de l' Université nationale de La Plata et a été la première femme à être chercheuse principale au Conicet en astronomie. Elle a été directrice de l'Institut d'astronomie et de physique spatiale et professeur de premier cycle et de cycles supérieurs à l'UBA, à l'Université nationale technologique (UTN), à l'Université nationale de Salta (UNSa) et à l'Université de San Martín (UNSAM). Il a travaillé avec les meilleurs télescopes terrestres et spatiaux. L'astéroïde 9515 1975-RA2 a été nommé Dubner en reconnaissance de sa carrière professionnelle.

Marthe Litière

Miriam Strumia

Elle est docteur en chimie organique et professeur émérite à l' Université nationale de Cordoue et chercheuse principale au Conicet ad honorem depuis 2020. Elle est membre de l' Académie nationale des sciences depuis 2019 et présidente de la Société argentine de chimie organique (SAIQO ) (2021-2023). Il a reçu les prix Innovar (2007 et 2019) et a participé au développement d'un matériau polymère modifié destiné à la fabrication d'emballages aux propriétés antimicrobiennes, entre autres réalisations.

Céleste Saulo

Ci-dessus : Beatriz Aguirre-Urreta, Vera Álvarez, Mirta Aranguren Ci-dessous : Victoria Ardiles, Amy Austin, Elsa Bausmeister

Caroline Véra

Beatriz Aguirre-Urreta

Elle est docteure en Sciences Biologiques et Sciences Géologiques et chercheuse senior au Conicet depuis 2013. Professeur émérite au FCEN-UBA . Il a consacré sa carrière à la paléontologie à travers l'étude des ammonoïdes mésozoïques des bassins andins du sud du Gondwana et a publié plus de 110 ouvrages dans des revues internationales. Il a obtenu les distinctions en tant que membre honoraire à vie de la Geological Society of London , en tant que premier sud-américain à recevoir cette reconnaissance de la Geological Society of London.

Zulma Brandoni de Gasparini

Amy Austin

Elle est née aux États-Unis et a choisi l'Argentine pour se développer en tant que scientifique. Elle est titulaire d'un doctorat en sciences biologiques de l'Université de Stanford , chercheuse principale au Conicet et professeur d'écologie à l'UBA. Elle a été directrice du cours postuniversitaire en Ressources Naturelles, à la Faculté d'Agronomie de l'UBA (FAUBA), entre 2010 et 2018. Elle étudie les contrôles des cycles biogéochimiques et l'impact humain sur les écosystèmes terrestres. Elle a reçu, entre autres, le Prix international L'Oréal-UNESCO pour les femmes et la science.

Sandra Díaz

Elle se démarque dans le domaine de l'écologie et est chercheuse senior au Conicet . Elle est professeur titulaire à l' Université nationale de Cordoue et professeur invité à l' Université d'Oxford . Elle a été pionnière dans le développement du concept de biodiversité fonctionnelle végétale, décrivant pour la première fois le spectre mondial de la forme et de la fonction des plantes. Il a publié plus de 200 articles scientifiques et est membre du Conseil consultatif scientifique des Nations Unies.

En haut, de gauche à droite : Victoria Flexer, María Cecilia Freire, Andrea Gamarnik En bas : María Alejandra García, Fabiana Gennari et Angela Gentile

Béatriz Caputto

Elle est titulaire d'un doctorat en chimie pharmaceutique de l' Université nationale de Cordoue et chercheuse principale au Conicet. Il se distingue par la découverte selon laquelle une protéine a la capacité de réguler les mécanismes clés du métabolisme des lipides. Elle est présidente de l'Académie nationale des sciences d'Argentine (depuis 2020), directrice exécutive du Réseau interaméricain des académies des sciences (IANAS) depuis 2019 et académicien de l'Académie des sciences d'Amérique latine.

Maria Cecilia Freire

Elle est médecin (UBA) et a été chef du Service de Neurovirose du Département de Virologie de l' ANLIS/Institut Malbrán. Elle a été présidente de la Commission nationale pour l'éradication de la poliomyélite et le confinement des poliovirus des laboratoires du ministère de la Santé de la Nation.

Daniela Hozbor

Elle est docteure en sciences biochimiques et chercheuse au Conicet. Il est responsable du Laboratoire de référence sur la coqueluche (coqueluche) en Argentine. Entre autres contributions, elle est responsable du transfert de technologie dans le domaine du diagnostic et rédactrice académique des revues PlosOne, Frontiers in Immunology et BMC Infectious Diseases .

María Eugenia Rodríguez

Elle est titulaire d'un doctorat en biochimie de l'UNLP. Elle est professeur et coordinatrice du domaine de biotechnologie de la Faculté des sciences exactes de l' UNLP et chercheuse au Conicet. Elle a été l’une des promotrices de la surveillance active de la coqueluche en Argentine. Développement d'un nouveau vaccin contre la coqueluche actuellement en évaluation préclinique chez les babouins aux États-Unis.

Maria Isabel Colombo

Elle est docteur en biochimie et chercheuse au Conicet. Il a dirigé 25 thèses de doctorat et publié plus de 130 ouvrages dans des revues internationales. Elle est professeur titulaire à l' Université Nationale de Cuyo, elle s'est distinguée pour son travail dans l'étude de l'autophagie , un processus essentiel pour le renouvellement cellulaire, avec différentes récompenses nationales et internationales. Elle a été intégrée à l’ Académie nationale des sciences (ANC) en 2021.

Ci-dessus : María Eugenia Rodríguez, Andrea Rotnitzky, Celeste Saulo Ci-dessous : Miriam Strumia, Carolina Vera et Noemí Zaritzky

Ana Belén Elgoyhen

Elle est titulaire d'un doctorat en biochimie et chercheuse senior au Conicet. Il dirige le Laboratoire de Physiologie et Génétique de l'Audition de l'Institut de Recherche Dr Héctor N. Torres en Génie Génétique et Biologie Moléculaire (INGEBI). Elle a apporté des contributions clés et est devenue une référence dans le diagnostic moléculaire de la surdité humaine.

Victoria Ardiles

Elle est médecin, reçue avec un diplôme honorifique de l'UBA, spécialiste en chirurgie générale , chirurgie hépatobiliopancréatique, transplantation hépatique (Hôpital Italiano de Buenos Aires, 2004-2007) et microchirurgie. En plus d'être médecin, elle possède une maîtrise en recherche clinique. Il a dirigé, en collaboration avec des spécialistes des universités de Zurich et de Mayence, le registre international de l'ALPPS, une technique de traitement des tumeurs du foie. Elle est chirurgienne dans l'équipe de transplantation hépatique et coordinatrice du département de chirurgie de l' hôpital italien de Buenos Aires .

Angèle Gentile

Elle est pédiatre infectiologue et épidémiologiste, titulaire d'un diplôme honorifique et spécialiste en santé publique de l' UBA. Elle est chef du service d'épidémiologie de l' hôpital pour enfants Ricardo Gutiérrez de Buenos Aires, membre de la Commission nationale sur la sécurité vaccinale d'Argentine. Il préside le Comité régional de l'OPS /OMS et la Commission nationale de vaccination ( CONAIN ). Il travaille activement sur les questions épidémiologiques en Argentine et en Amérique latine.

Raquel Chan

Elle est biochimiste, avec des études de premier cycle à l' Université hébraïque de Jérusalem et à l'Université nationale de Rosario , elle a complété son doctorat au Centre d'études photosynthétiques et biochimiques (CEFOBI) à Rosario et a complété un diplôme postdoctoral en France. À l'Université Nationale du Litoral (UNL), il a réalisé des études sur les bases moléculaires de l'adaptation des plantes à des conditions environnementales défavorables. Elle est l'auteur de plus de 100 articles publiés, de dizaines d'articles de vulgarisation et inventrice de 9 brevets. Elle est chercheuse senior au Conicet et a travaillé sur le développement de semences de soja et de blé HB4 résistantes à la sécheresse, aujourd'hui sous licence pour la société Bioceres.

María Elena Otegui

Elle est ingénieure agronome diplômée de l' Université de Buenos Aires et chercheuse principale à Conicet avec un poste à l'INTA Pergamino. Elle est professeur titulaire à la Faculté d'agronomie de l'UBA et académicien principal de l'Académie nationale d'agronomie et de médecine vétérinaire. Il travaille dans le domaine de l'écophysiologie des cultures et est membre de la Société argentine de physiologie végétale et de l'American Society of Agronomy.

Ci-dessus, de gauche à droite : Silvia Goyanes, Daniela Hozbor et Marta Litter. Ci-dessous : Vanina Martínez, María Elena Otegui et Sol Pedre

Véra Álvarez

Elle est ingénieure en matériaux et docteure en sciences des matériaux. Elle est également présidente de la Fondation argentine de nanotechnologie (FAN) et vice-directrice de l'Institut de recherche en science et technologie des matériaux (INTEMA) de Conicet. Elle a été co-fondatrice d'UNIBAIO, une startup dédiée au développement d'intrants agricoles durables basés sur la nanotechnologie.

Graciela Escandar

Elle est biochimiste, docteur et professeur à l'Université nationale de Rosario. Elle a été chercheuse senior au Conicet et a développé des méthodes analytiques vertes pour la détermination des contaminants environnementaux combinant luminescence moléculaire et chimiométrie.

Monica Casella

Elle est docteur en sciences chimiques et chercheuse principale au Conicet. Entre autres réalisations, il a créé le Laboratoire de recherche sur la biomasse et l'environnement (LIBiMA) de l'Université nationale du Nord-Ouest, dans la province de Buenos Aires. Réaliser des développements et des services technologiques qualifiés en réponse aux demandes formulées par les entreprises et les institutions.

Andrea Gamarnik

Elle est chercheuse senior au Conicet et directrice de l'Institut de recherche biochimique Conicet de la Fondation Institut Leloir . Ses contributions en virologie moléculaire ont permis de décrypter les mécanismes de réplication des flavivirus, comme le virus de la dengue. En 2020, avec son groupe, il a développé le premier test sérologique du pays pour détecter le coronavirus, appelé COVIDAR .

María Alejandra García

Elle est chimiste et docteur de la Faculté des Sciences Exactes de l'Université Nationale de La Plata. En plus d'être chercheuse au Conicet , elle a réalisé des travaux de transfert et de prestations auprès d'entreprises nationales dans le domaine alimentaire et 6 stages à l'étranger. A remporté plusieurs prix.

En haut, de gauche à droite : Zulma Brandoni de Gasparini, Beatriz Caputto et Mónica Casella, En bas : Juliana Cassataro, Raquel Chan et María Isabel Colombo

Noéma Zaritzky

Elle est titulaire d'un doctorat en sciences chimiques ( UBA) et professeur émérite de la Faculté d'ingénierie de l' UNLP. Chercheur senior chez Conicet. Elle se démarque dans les domaines de recherche et développement : ingénierie alimentaire , biopolymères et valorisation des déchets de l'industrie agroalimentaire.

Mirta Aranguren

Elle est ingénieure chimiste et chercheuse senior au Conicet. Son domaine de recherche porte sur les matériaux dérivés de la biomasse ; ces dernières années, les biopolyuréthanes structurels et aqueux, la cellulose microfibrillaire et les nanocristaux (suspensions et films). Elle est l'auteur d' articles à fort impact et fait partie des scientifiques les plus cités au monde (PLOS-2020).

Silvia Goyanés

Victoria Flexer

Elle est docteur en chimie, chercheuse au Conicet et professeur à l' Université Nationale de Jujuy ( UNJu) depuis 2015. Depuis 2020, elle est directrice du CIDMEJu, un institut de dépendance multiple (Conicet, UNJu, Gouvernement de Jujuy). Ses intérêts scientifiques se concentrent sur le développement de technologies plus durables et efficaces pour le traitement des saumures afin d’en extraire les sels de lithium, ainsi que sur l’étude des batteries au lithium.

Le Dr Silvia Goyanes, en collaboration avec Griselda Polla et d’autres chercheurs, a développé des tissus pour masques faciaux pour prévenir le Covid sur la base de la nanotechnologie. Elles sont devenues connues sous le nom de « jugulaires Conicet » /Archive

Fabiana Gennari

Elle est docteur en ingénierie et chercheuse principale au Conicet, directrice du Département de Physicochimie des Matériaux de la Commission Nationale de l'Énergie Atomique ( CNEA) et professeur à l' Institut Balseiro ( UNCuyo). Il est spécialiste du secteur dans le cabinet de conseil convoqué par le Secrétariat aux Affaires Stratégiques pour définir la Stratégie Nationale de l'Hydrogène 2030.

Sol Pierre

Elle est titulaire d'un doctorat en informatique de l'UBA et chercheuse à la Commission nationale de l'énergie atomique depuis 2013, actuellement responsable de zone du projet CAREM, le premier réacteur nucléaire de conception 100% argentine. Elle est professeur adjoint à l' Institut Balseiro .

María Vanina Martínez

L'une des lauréates du Diplôme de Mérite Konex est Juliana Cassataro, du Conicet et de l'UNSAM, qui avec son équipe développe le vaccin national « ARVAC Cecilia Grierson » en Argentine, en collaboration avec le Laboratoire Cassarán.

Elsa Baumeister

Elle est biochimiste de l'UBA et titulaire d'un master en microbiologie moléculaire de l'UNSAM. Elle travaille comme chef du service des viroses respiratoires à l'ANLIS , Centre de grippe et laboratoire de rougeole de l' OMS à Buenos Aires. Elle a organisé le Laboratoire de grippe A (H1N1) en 2009 et le Laboratoire de référence COVID-19 pour le pays et l'OMS en 2020. Elle a alerté très tôt les autorités sanitaires de l'urgence du SRAS-CoV-2 en Chine.

Juliana Cassataro

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 12:00

La Thaïlande lève son veto sur un film inspiré de Shakespeare près de 12 ans plus tard

Bangkok, 21 février (EFE).- Un tribunal thaïlandais a levé le veto d'un film inspiré de William Shakespeare dont l'exposition dans le pays était interdite...

Lire l'article

20.02.2024, 06:00

Congrès : Ils proposent une nomination exceptionnelle au personnel de santé régulier du CAS qui avait été embauché avant la pandémie

Le député Juan Carlos Mori , hors groupe, a présenté un projet de loi qui propose la nomination exceptionnelle du personnel de santé au niveau national,...

Lire l'article

17.02.2024, 10:00

Quelle est la probabilité que des milliers de bureaux vides déclenchent une crise financière ?

Dans le centre de Manhattan , les difficultés liées à l'immobilier commercial sont omniprésentes. Du côté ouest, près de Carnegie Hall, se trouve...

Lire l'article

16.02.2024, 18:00

« Petro a raison » : un scientifique explique l'hypothèse de la relation entre le changement climatique, les chauves-souris et le covid-19

Bien que le président Gustavo Petro ait déclaré que « une certaine presse trouve cela scandaleux », le message de l'hypothèse sur l'influence du...

Lire l'article

16.02.2024, 08:00

Les victimes des maisons de retraite s'expriment après les aveux d'Ayuso : « Ils ont tué mon père de manière indigne »

« De nombreuses personnes âgées sont également décédées lorsqu’elles ont été hospitalisées. "Ils n'allaient pas être sauvés." Avec ces mots,...

Lire l'article

15.02.2024, 20:00

C'est l'étude que Gustavo Petro a citée pour affirmer que le changement climatique et les chauves-souris sont responsables du covid-19.

Le président de la République, Gustavo Petro, a prononcé un discours le mardi 13 février 2024, lors de l'inauguration d'une centrale de panneaux solaires...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus