Le ministère de la Santé a ignoré les alertes concernant l'expiration de plus d'un million de vaccins contre le covid-19

Le Secrétariat de la Santé de Bogotá a indiqué que les vaccins pédiatriques étaient sur le point d'expirer - crédit Luisa González / Reuters

Le 23 janvier, le représentant de la Chambre, Andrés Forero, a annoncé que le ministère de la Santé avait autorisé l'expiration de plus d'un million de vaccins contre le covid-19 destinés aux mineurs.

Selon la plainte du député, il y a eu une négligence du portefeuille de l'État qui a provoqué l'expiration de 1 080 416 vaccins pédiatriques Moderna sans pouvoir les distribuer aux mineurs qui avaient besoin de leur demande pour compléter le calendrier de vaccination contre le covid.

"Très grave. Guillermo Jaramillo et son équipe sont responsables de la péremption de 1 080 416 vaccins pédiatriques du laboratoire Moderna. L'incompétence et l'apathie du ministère de la Santé ont coûté au pays 70 milliards de dollars et mis en danger la vie des enfants », a déclaré le représentant à la Chambre appartenant à la VIIe Commission.

Vous pouvez désormais nous suivre sur la chaîne WhatsApp et Google News .

Andrés Forero dénonce la péremption des vaccins – crédit @AForeroM

Le ministère a ensuite répondu par une lettre indiquant que le Secrétariat de la Santé de Bogotá était responsable de la péremption des vaccins, car il avait refusé la livraison d'un lot de vaccins.

" La distribution de 1.121.040 doses aux entités territoriales et au district capital de Bogotá a commencé en juillet 2023 , en tenant compte de la capacité de stockage de chaque territoire, pour garantir son application à la population infantile de chaque département et district. (...) L'expiration desdits vaccins ont été présentés dans chacune de ces administrations sectionnelles et dans le District Capital de Bogota en raison de la non-application avec la diligence requise", peut-on lire dans le document.

- crédit Communiqué du Ministère de la Santé/X

Face aux graves accusations portées par le ministère, El Tiempo a consulté le Secrétariat de la Santé de Bogotá et a pris connaissance des documents qui justifient le rejet des vaccins et affirment qu'ils expireront dans un avenir proche.

L'information connue par les médias susmentionnés indique que malgré la courte durée de vie des produits biologiques et "les multiples communications du Secrétariat de la Santé de Bogotá, le ministère a continué à livrer le vaccin jusqu'à un mois avant son expiration".

Du ministère de la Santé, ils ont annoncé qu'en juillet 2023, 133 900 doses de Moderna pédiatrique ont été attribuées à Bogotá, appelées vaccins ancestraux car ils étaient parmi les premiers produits par le laboratoire, à livrer en quatre livraisons ; Cependant, la Mairie savait que les vaccins expiraient en novembre et a donc décidé de ne recevoir qu'un peu plus de 78 000 vaccins biologiques.

Les vaccins pédiatriques ont expiré à cause du ministère de la Santé, comme l'a annoncé le Secrétariat de la Santé de Bogotá - crédit Carlos Ortega / EFE

Selon les informations obtenues par El Tiempo, les doses pédiatriques de Moderna ont été livrées le 17 juillet (33 480 doses) ; 18 septembre (12 000 vaccins) ; les 3 et 17 octobre (respectivement 23 270 et 10 000 vaccins).

L'entité a indiqué que : « Les délais d'adhésion et d'acceptabilité peuvent prendre un an ou plus en fonction de l'expérience du programme, qui n'a pas été appliqué pour le vaccin pédiatrique Moderna, car les délais d'utilisation du vaccin à partir du moment de « son la livraison a duré quatre (4) mois."

Même après avoir reçu plus de 78 000 vaccins, le District n'a pu appliquer que 16 417 doses, le reste étant périmé, comme l'avait prévenu le ministère de la Santé.

Le secrétariat a affirmé avoir reçu et appliqué cette quantité de produits biologiques en tenant compte de ses processus de conservation et de la faible acceptation de la population, qui se méfiait de l'application du système aux mineurs.

Du portefeuille de la Santé du District, ils ont indiqué aux médias susmentionnés que les informations sur les alertes d'expiration des vaccins sont déjà entre les mains du Congrès afin que la situation puisse être étudiée et que les décisions pertinentes puissent être prises à cet égard.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

22.04.2024, 08:00

L'un des fugitifs dans l'affaire de l'attentat à la bombe contre l'AMIA est mort du COVID pendant la pandémie

C'est l'un des fugitifs que la justice argentine avait ciblé pour interrogatoire. Son inculpation est intervenue 28 ans après l'attaque, sur la base...

Lire l'article

22.04.2024, 06:00

En Bolivie, des femmes demandent la légalisation de l’avortement sécurisé pour éviter les décès maternels

La Paz, 21 avril (EFE).- On estime qu'au moins 185 avortements clandestins sont pratiqués chaque jour en Bolivie, une situation qui met en danger la vie...

Lire l'article

21.04.2024, 16:00

Un homme a généré des dizaines de mutations du virus COVID

Pire encore, plusieurs des mutations concernaient la protéine de pointe du COVID, indiquant que le virus avait tenté d’évoluer autour des vaccins...

Lire l'article

19.04.2024, 10:00

Un bombardier stratégique Tu-22M3 s'écrase dans le sud de la Russie

Moscou, 19 avril (EFE).- Un bombardier stratégique Tu-22M3 des Forces aérospatiales russes s'est écrasé dans la région de Stavropol (sud) alors qu'il...

Lire l'article

19.04.2024, 08:00

L'ancien policier accusé du meurtre de Giovanni López parce qu'il ne portait pas de masque facial à Jalisco était lié au procès

Dans un communiqué, le ministère public local a indiqué que les preuves présentées devant l'autorité judiciaire étaient suffisantes pour qu'Héctor...

Lire l'article

18.04.2024, 20:00

Il a fallu 2 ans à 100 scientifiques pour changer le nom des virus aéroportés en raison d'erreurs covid

Les virus aéroportés seront rebaptisés « agents pathogènes aéroportés », selon une nouvelle terminologie qui, espère l’ Organisation mondiale...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus