Les jeunes et les femmes auraient plus de mal à avoir un emploi en 2023

Extrait de : https://twitter.com/OITAmericas

L'Organisation internationale du travail ( OIT ) a présenté un rapport mondial sur les perspectives du marché du travail, où elle conclut que d'ici 2023, la population acceptera des emplois de « moins bonne qualité » , mal rémunérés et dépourvus de sécurité d'emploi et de protection sociale par rapport à la ralentissement à l'échelle mondiale.

À son tour, l'entité prévient que cette situation accentuera les inégalités que chaque région avait déjà et qui auraient augmenté en raison de la crise liée à la pandémie de coronavirus. Pour cette année, la création mondiale d'emplois ne devrait augmenter que de 1 %, soit la moitié de la croissance enregistrée en 2021.

En revanche, le chômage mondial augmenterait de 3 millions de personnes, ce qui implique que jusqu'à 208 millions de personnes seront au chômage en raison de la faible offre de main-d'œuvre, en particulier dans les pays à revenu élevé. Etant donné qu'il y aurait moins d'emplois, "les pertes subies pendant la crise du covid-19 ne seront probablement pas rattrapées avant 2025".

Panorama en Amérique Latine

L' OIT prévoit que l'emploi sur le continent n'augmentera que de 0,9 %, ce qui implique la création de 2,9 millions de nouveaux emplois. Cette perspective se traduit par une baisse importante étant donné qu'en 2021 une croissance de 6,4% a été signalée, en 2022 elle était de 4,9% et il est prévu qu'après 0,9% en 2023 il y aura une augmentation à 1,4% en 2024 (4,6 millions d'emplois ).

Le nombre de chômeurs en Amérique latine devrait rester à 7 % dans la région, soit 22 millions de personnes en 2023 et 2024. Cette perspective est inférieure à la moyenne pré-pandémique, qui a atteint 8 % en 2019 et 10,2 % au cours de la pandémie.

Le panorama des personnes ayant un emploi dans la région passera de 315 millions de personnes (2022) à 317,9 millions de personnes en 2023 et en 2024 il devrait monter à 322,5 millions de personnes.

Les seniors touchés sur le marché du travail

Après une annonce de l' OIT , on prévient que d'ici 2023 les femmes et les jeunes seront les plus touchés sur le marché du travail. Actuellement, les femmes ont un taux de participation de 47,7 % au marché du travail, près de la moitié de celui des hommes, qui est de 72,3 %.

De même, le chômage des jeunes est trois fois supérieur à celui des adultes. 23,5 % des personnes âgées de 15 à 24 ans (soit près de 1 personne sur 4) ne travaillent pas, n'étudient pas et ne participent pas à des programmes de formation.

Dans le rapport, l' OIT conclut qu '"un environnement d'incertitude élevée et persistante a émergé dans le monde entier, ce qui comprime les investissements des entreprises, en particulier des petites et moyennes entreprises, érode les salaires réels et repousse les travailleurs vers l'emploi informel".

OIT : « 2 000 millions de personnes travaillent dans le secteur informel ».

Augmentation des travailleurs informels

Un autre des chiffres auxquels l' OIT fait référence dans le rapport parle du fait que près de 2 000 millions de personnes travaillent dans le secteur informel , c'est-à-dire que la plupart d'entre elles n'ont pas accès au système de protection sociale.

L'incidence de l'emploi informel aurait diminué de 5 points de pourcentage entre 2004 et 2019, mais la pandémie a favorisé ce type de travail. À son tour, l'OIT rappelle que 188 millions de personnes qui travaillent ne devraient pas le faire, dans ce nombre il est fait référence aux mineurs victimes de l'exploitation des enfants et aux 28 millions soumis au travail forcé.

L'organisation souligne les enjeux liés à l'employabilité dans le monde, prenant également en compte un avenir marqué par le changement climatique, le vieillissement de la population dans les pays développés ou les évolutions technologiques liées à l'intelligence artificielle.

Continuer à lire:

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

22.04.2024, 08:00

L'un des fugitifs dans l'affaire de l'attentat à la bombe contre l'AMIA est mort du COVID pendant la pandémie

C'est l'un des fugitifs que la justice argentine avait ciblé pour interrogatoire. Son inculpation est intervenue 28 ans après l'attaque, sur la base...

Lire l'article

22.04.2024, 06:00

En Bolivie, des femmes demandent la légalisation de l’avortement sécurisé pour éviter les décès maternels

La Paz, 21 avril (EFE).- On estime qu'au moins 185 avortements clandestins sont pratiqués chaque jour en Bolivie, une situation qui met en danger la vie...

Lire l'article

21.04.2024, 16:00

Un homme a généré des dizaines de mutations du virus COVID

Pire encore, plusieurs des mutations concernaient la protéine de pointe du COVID, indiquant que le virus avait tenté d’évoluer autour des vaccins...

Lire l'article

19.04.2024, 10:00

Un bombardier stratégique Tu-22M3 s'écrase dans le sud de la Russie

Moscou, 19 avril (EFE).- Un bombardier stratégique Tu-22M3 des Forces aérospatiales russes s'est écrasé dans la région de Stavropol (sud) alors qu'il...

Lire l'article

19.04.2024, 08:00

L'ancien policier accusé du meurtre de Giovanni López parce qu'il ne portait pas de masque facial à Jalisco était lié au procès

Dans un communiqué, le ministère public local a indiqué que les preuves présentées devant l'autorité judiciaire étaient suffisantes pour qu'Héctor...

Lire l'article

18.04.2024, 20:00

Il a fallu 2 ans à 100 scientifiques pour changer le nom des virus aéroportés en raison d'erreurs covid

Les virus aéroportés seront rebaptisés « agents pathogènes aéroportés », selon une nouvelle terminologie qui, espère l’ Organisation mondiale...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus