Les Grisons et la Thurgovie ouvrent la 3e dose aux plus de 16 ans

Les Grisons et la Thurgovie s’apprêtent à administrer dès lundi la troisième dose du vaccin contre le coronavirus à l’ensemble de sa population dès 16 ans, une première en Suisse. Les deux Cantons attendent encore le feu vert de la Confédération. À partir de lundi, les rendez-vous pour une troisième dose de vaccination seront aussi ouverts aux personnes de moins de 65 ans, écrit jeudi le gouvernement thurgovien. Les plus de 65 ans peuvent se faire vacciner une troisième fois depuis le début du mois et le personnel soignant depuis la semaine en cours. «Dès lundi, nous allons «booster» à tout-va», a lancé le ministre grison de la santé Peter Peyer aux médias. La situation est sérieuse, le nombre de nouvelles infections battant des records dans le canton, invoque-t-il. «La catégorie d’âge de 30 à 60 ans nous fait particulièrement souci», déclare la médecin cantonale Marina Jamnicki. Ce sont souvent des mères et des pères d’élèves qui sont actuellement traités aux soins intensifs, le virus circulant particulièrement dans les écoles. «Si vous voulez passer Noël à la maison, faites-vous vacciner!», a martelé la médecin cantonale. «Le personnel soignant n’en peut plus, nous devons faire quelque chose», a souligné Peter Peyer. L’Hôpital cantonal des Grisons va donc engager du personnel supplémentaire pour gérer les places supplémentaires dans les soins intensifs.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 03:58

Colombie: certificat de vaccination exigé pour entrer dans le pays

Lire l'article

Aujourd'hui, 02:49

Les Américains priés d’éviter de voyager en France et au Portugal

Lire l'article

06.12.2021, 23:42

Les Fidji détectent leur premier cas du variant Omicron à la frontière

Lire l'article

06.12.2021, 20:19

Feu vert pour la vaccination des 5-11 ans en Grèce

Lire l'article

06.12.2021, 19:49

Fin de la conférence de presse

Lire l'article

06.12.2021, 19:55

L’armée renforce les règles liées aux sorties et aux congés

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus