Les États-Unis ouvriront un bureau en Équateur pour traiter les cas de migrants de la région

infobae

Washington, 19 octobre (EFE).- Les États-Unis ont annoncé jeudi l'ouverture d'un nouveau bureau en Équateur pour traiter les demandes d'asile des personnes originaires de Cuba, d'Haïti, du Nicaragua, du Venezuela et de la Colombie.

Actuellement, l’administration de Joe Biden dispose de ce type de centres, appelés Safe Mobility Office, en Colombie, au Costa Rica et au Guatemala, auxquels l’Équateur adhère désormais.

Le Département d'État a déclaré dans un communiqué que le nouveau bureau serait opérationnel « dans les semaines à venir » et servirait à aider les migrants et les réfugiés à rechercher des voies légales pour migrer vers les États-Unis et d'autres pays.

Dans sa phase initiale, a-t-il ajouté, le projet accordera la priorité aux demandeurs d'asile cubains, haïtiens, nicaraguayens, vénézuéliens et colombiens arrivés en Équateur à partir du 18 octobre.

Également aux personnes de ces nationalités qui sont inscrites auprès du ministère de l'Intérieur de l'Équateur pour un certificat de résidence.

Il n’est donc pas prévu de répondre aux demandes des Équatoriens.

Washington a publié cette annonce au lendemain du lancement d'un nouveau programme de regroupement familial pour les migrants équatoriens qui ont des parents directs citoyens ou résidents permanents aux États-Unis.

Les Safe Mobility Offices sont des centres installés depuis avril dernier par les États-Unis dans plusieurs pays de la région pour proposer des itinéraires de migration légaux et empêcher les personnes d'emprunter le chemin vers la frontière avec le Mexique.

Les centres ont reçu quelques critiques pour le manque de rendez-vous en ligne.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

22.04.2024, 08:00

L'un des fugitifs dans l'affaire de l'attentat à la bombe contre l'AMIA est mort du COVID pendant la pandémie

C'est l'un des fugitifs que la justice argentine avait ciblé pour interrogatoire. Son inculpation est intervenue 28 ans après l'attaque, sur la base...

Lire l'article

22.04.2024, 06:00

En Bolivie, des femmes demandent la légalisation de l’avortement sécurisé pour éviter les décès maternels

La Paz, 21 avril (EFE).- On estime qu'au moins 185 avortements clandestins sont pratiqués chaque jour en Bolivie, une situation qui met en danger la vie...

Lire l'article

21.04.2024, 16:00

Un homme a généré des dizaines de mutations du virus COVID

Pire encore, plusieurs des mutations concernaient la protéine de pointe du COVID, indiquant que le virus avait tenté d’évoluer autour des vaccins...

Lire l'article

19.04.2024, 10:00

Un bombardier stratégique Tu-22M3 s'écrase dans le sud de la Russie

Moscou, 19 avril (EFE).- Un bombardier stratégique Tu-22M3 des Forces aérospatiales russes s'est écrasé dans la région de Stavropol (sud) alors qu'il...

Lire l'article

19.04.2024, 08:00

L'ancien policier accusé du meurtre de Giovanni López parce qu'il ne portait pas de masque facial à Jalisco était lié au procès

Dans un communiqué, le ministère public local a indiqué que les preuves présentées devant l'autorité judiciaire étaient suffisantes pour qu'Héctor...

Lire l'article

18.04.2024, 20:00

Il a fallu 2 ans à 100 scientifiques pour changer le nom des virus aéroportés en raison d'erreurs covid

Les virus aéroportés seront rebaptisés « agents pathogènes aéroportés », selon une nouvelle terminologie qui, espère l’ Organisation mondiale...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus