Les «convois de la liberté» arrivent à Paris

Après avoir campé aux portes de la capitale, des milliers d’opposants au pass vaccinal venus en convois de toute la France commençaient à rejoindre Paris samedi matin dans le but de manifester malgré l’interdiction par la préfecture de police, déterminée à empêcher tout blocage. Rassemblement hétéroclite d’opposants au président Emmanuel Macron et de «gilets jaunes», le mouvement s’est constitué sur le modèle de la mobilisation qui paralyse la capitale canadienne Ottawa. Les voitures, camping-cars et camionnettes partis de Nice, Lille, Strasbourg, Vimy (Pas-de-Calais) ou Châteaubourg (Ille-et-Vilaine) se sont remis en mouvement samedi matin, après s’être arrêtés la veille non loin de Paris. Plusieurs centaines de véhicules avaient rejoint le périphérique vers 10h, où les policiers procédaient à des verbalisations pour «participation à une manifestation non-autorisée», selon la préfecture de police de Paris, qui a comptabilité 151 PV en milieu de matinée. Selon des messages consultés par l’AFP, certains convoyeurs veulent devenir «une masse de véhicules impossible à contenir par les forces de l’ordre à moins que ces dernières ne bloquent elles-mêmes les axes principaux de la capitale». «De fait, face à plusieurs milliers de véhicules capables d’être à l’arrêt comme en mouvement, quelques dizaines de dépanneuses ne pourraient pas faire grand chose», poursuit l’un des messages. Près de 7200 policiers et gendarmes ont été déployés» pour faire respecter les interdictions de convois de véhicules», selon la PP. Le préfet de police Didier Lallement a «créé un certain nombre de fourrières provisoires qui (...) permettront avec plusieurs dizaines de véhicules de remorquage de mettre fin à tout blocage», a-t-il déclaré. Des blindés de la gendarmerie ont aussi été déployés dans la capitale, une première depuis les manifestations des «gilets jaunes» fin 2018. Le premier ministre Jean Castex a promis d’être inflexible face au mouvement. «S’ils bloquent la circulation ou s’ils tentent de bloquer la capitale, il faut être très ferme», a-t-il insisté sur France 2.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

23.06.2024, 12:00

Le risque d’une pandémie de grippe aviaire augmente-t-il ? : ce que dit la science

Il y a quelques jours, l’ Organisation panaméricaine de la santé a appelé les gouvernements des Amériques à se préparer. Il a exhorté à « mettre...

Lire l'article

21.06.2024, 12:00

Alerte à Bogotá en raison du taux d'occupation des unités de soins intensifs en raison du pic respiratoire : se faire vacciner peut aider

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent marcher sans masque dans des espaces fermés, comme dans les bus des transports publics, il ne serait pas...

Lire l'article

20.06.2024, 15:00

La Cour Suprême porte plainte contre Ayuso pour les 7.291 décès dans les résidences pendant la pandémie

« Nous ne disposons pas, et la plainte ne fournit pas non plus, de données précises permettant de conclure dans quelle mesure les critères d'orientation...

Lire l'article

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus