Les centres de vaccination continueront d'être présents à Noël et au Nouvel An

Les centres de vaccination continueront d'être présents pendant les vacances de Noël et du Nouvel An

Au Pérou, une augmentation des cas de COVID-19 continue d'être enregistrée au milieu de la cinquième vague d'infections annoncée le 1er décembre par le ministère de la Santé (Minsa). La vaccination a été essentielle pour que les taux d'hospitalisations et de décès n'atteignent pas les pics enregistrés lors des première et deuxième vagues en 2020 et 2021, raison pour laquelle les autorités exhortent la population à compléter son dispositif de protection.

En ce sens, l'entité sanitaire a annoncé que les points de vaccination n'arrêteront pas les soins et pendant les vacances de Noël et du Nouvel An, ils continueront à recevoir des citoyens qui viendront appliquer la dose correspondante, a annoncé la vice-ministre de la Santé publique, María Elena Aguilar Del Aguila.

Depuis le centre de vaccination de Campo de Marte, dans le district de Jesús María, il a souligné que l'objectif de la Minsa est de continuer à couvrir les lacunes des troisième et quatrième doses. « Nous allons continuer la vaccination, même les jours fériés nous aurons des brigades en cas d'urgence. Les vaccins sont accessibles, sûrs, gratuits, efficaces et ont diminué la létalité de nos patients infectés par le coronavirus », a souligné le vice-ministre.

Quelles seront les heures pendant les fêtes de Noël et du Nouvel An ?

Les centres de vaccination respecteront le calendrier suivant :

21, 22, 23 décembre : 08h00 à 17h00

24, 26 et 30 décembre : 08h00 à 16h00

25 décembre et 1er janvier : 14h00 à 18h00

Le travail des brigades de vaccination est mis en lumière

La vice-ministre Minsa a effectué une supervision au centre de vaccination de Campo de Marte où elle a souligné l'afflux de mineurs et d'adultes pour appliquer la dose correspondante. Il a également souligné le travail accompli par le personnel de santé dans le processus de vaccination.

"Je tiens à remercier les efforts incroyables de notre personnel de santé qui a souffert pendant cette pandémie et le processus de vaccination, et grâce à eux, nous avons pu atteindre la couverture que nous avons actuellement", a-t-il déclaré.

brigades de vaccination

situation de la cinquième vague

Selon le dernier rapport de la Minsa, le 19 décembre, 3 509 nouveaux cas de COVID-19 ont été diagnostiqués, 56 personnes ont surmonté la maladie et ont obtenu leur congé, tandis que sept personnes ont perdu la vie.

À ce jour, 689 personnes reçoivent des soins spécialisés dans différents hôpitaux et cliniques du pays. 133 sont aux soins intensifs, dont 123 sous ventilation mécanique.

Rapport COVID-19

María Elena Aguilar Del Águila a indiqué qu'à ce jour, dans la cinquième vague d'infections, 900 personnes sont mortes de la maladie. 95% d'entre eux n'avaient pas été vaccinés ou n'avaient pas terminé leur schéma de protection.

En attendant, selon les données fournies par le Référentiel National Unique d'Informations de Santé (Reunis) , voici comment évolue la couverture vaccinale :

Première dose : 93,94 %

Deuxième dose : 90,22 %

Troisième dose : 73,80 %

Quatrième dose : 24,77 %

« Je veux appeler la population à la réflexion pour bien vouloir venir se faire vacciner ; Les vaccins sont gratuits et de bonne qualité », a réitéré le vice-ministre de la Santé, qui a également recommandé le respect des mesures de prévention pendant la période des fêtes, comme l'utilisation d'un masque dans les espaces clos et le lavage constant des mains.

CONTINUER À LIRE

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

15.05.2024, 12:00

Les personnes concernées par le vaccin AstraZeneca demandent une reconnaissance après que l’entreprise a reconnu ses effets indésirables : « Ce n’est pas juste qu’ils nous laissent de côté »

A partir de ce moment, les médecins lui recommandent de prendre un anticoagulant sous forme de pilule (Eliquis) et, trois ans plus tard, il continue de...

Lire l'article

15.05.2024, 10:00

Premier procès contre l'État et AstraZeneca pour le vaccin anti-Covid : une femme réclame plus de 90 millions de dollars

Les tribunaux argentins ont déjà reçu le premier procès public contre le vaccin AstraZeneca, qui a reconnu il y a quelques semaines devant un tribunal...

Lire l'article

09.05.2024, 14:00

AstraZeneca retire son vaccin contre le covid dans le monde entier en raison de la faible demande, déclare la société pharmaceutique

Médicaments (produits pharmaceutiques)Vaccination et immunisationCoronavirus (2019-nCoV)VirusAstraZeneca PLC Le vaccin n’est plus fabriqué, n’est...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus