Le Danemark rend le masque facultatif et relève la jauge pour l’Euro

Arrêt quasi total du port obligatoire du masque, davantage de public pour l’Euro de football, bars et restaurants ouverts jusqu’à minuit: le Danemark a annoncé jeudi les dernières étapes de son plan de levée des restrictions anti-Covid 19. Celui-ci prévoit la levée totale des restrictions au 1er octobre et la disparition du passeport sanitaire ("coronapas") nécessaire pour certaines activités. «Tout ce qui nous a manqué, nous allons pouvoir le faire car nous avons un contrôle important de l’épidémie», a souligné le ministre de la Santé Magnus Heunicke lors d’une conférence de presse. À l’exception des transports en commun – dans certains cas – les masques ne seront plus obligatoires dans le pays scandinave à partir du 14 juin. Ils devraient disparaître complétement le 1er septembre. Du côté de la restauration, bars et restaurants fermeront à minuit à partir du 11 juin, contre 23h précédemment. Leurs horaires d’ouverture s’étendront à 2h du matin au 15 juillet. Les boîtes de nuit seront elles autorisées à rouvrir le 1er septembre, sur présentation du «coronapas» jusqu’au 1er octobre. À cette date, ce pass sanitaire qui certifie d’un test négatif ou d’une immunité doit disparaître. Il ne sera plus demandé dans les musées, les cinémas et les théâtres dès le 1er août et dans les bars et restaurants un mois plus tard.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Il y a 6 minutes

Bruxelles approuve le plan de relance post-Covid de la Grèce

Lire l'article

Aujourd'hui, 10:17

Berne demande une levée des mesures d’ici fin septembre

Lire l'article

Aujourd'hui, 05:34

Le Japon va lever son état d’urgence, un mois avant les JO de Tokyo

Lire l'article

Aujourd'hui, 02:52

Un médicament contre l’arthrite prometteur contre les formes sévères du Covid

Lire l'article

Aujourd'hui, 00:23

Premiers résultats décevants pour le candidat vaccin de CureVac

Lire l'article

16.06.2021, 21:29

France: plus du quart de la population est complètement vaccinée

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus