La Chine va marquer sa frontière au sommet de l’Everest à cause du Covid

La Chine va installer une «ligne de démarcation» au sommet de l’Everest afin d’éviter tout risque de contamination au Covid-19 par des alpinistes en provenance du Népal. La Chine, premier pays frappé par la pandémie dès la fin de 2019, a largement endigué la maladie dès le printemps 2020 et redoute désormais un retour des infections depuis l’étranger. Alors que les frontières sont pratiquement fermées depuis mars 2020, le pays entend désormais étendre sa surveillance au sommet enneigé du Toit du monde, qu’il partage avec le Népal à 8848 mètres d’altitude. Des guides de haute montagne vont ainsi installer une ligne de démarcation au sommet avant d’autoriser des alpinistes à attaquer l’ascension du côté chinois (nord), a rapporté dimanche l’agence Chine nouvelle. Selon l’agence de presse officielle, l’annonce a été faite lors d’une conférence de presse par le chef de l’Association tibétaine d’alpinisme. Chine nouvelle n’a pas précisé comment Pékin entendait concrètement marquer son territoire sur l’étroit sommet de la plus haute montagne du monde, où seuls quelques alpinistes peuvent tenir en même temps.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 10:17

Berne demande une levée des mesures d’ici fin septembre

Lire l'article

Aujourd'hui, 05:34

Le Japon va lever son état d’urgence, un mois avant les JO de Tokyo

Lire l'article

Aujourd'hui, 02:52

Un médicament contre l’arthrite prometteur contre les formes sévères du Covid

Lire l'article

Aujourd'hui, 00:23

Premiers résultats décevants pour le candidat vaccin de CureVac

Lire l'article

16.06.2021, 21:29

France: plus du quart de la population est complètement vaccinée

Lire l'article

16.06.2021, 19:42

La Roumanie veut donner ou revendre des vaccins faute de candidats

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus