Ils ferment le compte de la défense de l'ancien président hondurien Juan Orlando Hernández aux États-Unis

Photo d'archives de l'ancien président du Honduras, Juan Orlando Hernández, avec son épouse Ana García. EFE/Gustavo Amador

Tegucigalpa, 17 janvier (EFE).- L'ancienne première dame du Honduras Ana García, épouse de l'ancien président Juan Orlando Hernández (2014-2022), qui est jugée pour trafic de drogue aux États-Unis, a dénoncé ce mercredi que le récit selon lequel avait été ouverte pour récolter des fonds pour sa défense, a été annulée.

"Ceux qui ne veulent pas que la vérité soit connue ont lancé une campagne pour arrêter la collecte de fonds via la page Go Fund Me pour financer la défense de @JuanOrlandoH", a écrit García sur le réseau social X (anciennement Twitter).

Il a ajouté que "la campagne de haine" contre Hernández "ne s'arrête pas" et qu'"il continue d'être persécuté pour les actions qu'il a promues contre le crime organisé et en faveur des familles honduriennes".

"C'est un jour très triste pour notre famille, mais nous nous sentons aussi indignés", a souligné l'épouse de l'ancien président, détenu à New York depuis avril 2022, date à laquelle il a été extradé vers les États-Unis, qui l'accusent de Trafic de drogue.

"Nous avons tous le droit à la défense, c'est un droit humain" et il a remercié "tous ceux qui nous ont soutenus et ceux qui continuent de nous soutenir. Ils ne nous arrêteront pas, la vérité éclatera au grand jour ! Juan Orlando est innocent", il reviendra bientôt", a-t-il déclaré. .

Le 14, García a demandé de l'aide pour embaucher "une équipe de défense supplémentaire" au nom de son mari.

"À vous qui me voyez aujourd'hui, je demande votre aide : nous devons embaucher une équipe de défense supplémentaire pour soutenir Juan Orlando et l'avocat (Raymond) Colon. C'est pourquoi, en tant que famille, nous avons ouvert une page Go Fund Me (https ://gofund .me/3a11f9c3) pour recevoir vos dons et soutenir cette cause de justice et de vérité", a déclaré García.

La semaine dernière, le juge Kevin Castel a rejeté une demande de Hernández et de son avocat Colon visant à reporter la date du procès à New York contre l'ancien président hondurien, prévu le 5 février, invoquant des raisons de santé.

García a souligné que "le juge Castel n'a pas autorisé la prolongation (de 30 à 45 jours) du début du procès ni la désignation d'un avocat public pour aider @JuanOrlandoH".

Selon ce qui a été révélé à Tegucigalpa, la famille de Hernández espère récolter environ 300 000 dollars pour la défense de l'ancien président, mais mardi, elle n'avait récolté qu'environ 26 000 dollars.

Hernández a été extradé le 22 avril 2022 vers les États-Unis, où il est jugé pour les trois crimes dont il est accusé : complot en vue d'importer de la cocaïne, possession de mitrailleuses et d'armes lourdes et complot en vue de posséder lesdites armes, pour lequel il pourrait risque la réclusion à perpétuité s’il est reconnu coupable.

Le 10 mai 2022, l’ancien président a plaidé non coupable devant un tribunal fédéral de New York des crimes dont le gouvernement des États-Unis l’accuse.

"Non coupable, votre honneur", a répondu Hernández à la question du juge Kevin Castel sur la manière dont il avait plaidé les accusations portées contre lui.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 14:00

Le meneur du « cas Koldo » est libéré après avoir déclaré avoir agi en faveur des « Espagnols »

Cueto n'avait pas été arrêté lors de l'opération Delorme de l'Unité Centrale Opérationnelle (UCO) de la Garde Civile, étant donné qu'il se trouvait...

Lire l'article

Aujourd'hui, 06:00

Le parquet dénonce un détournement présumé de 10 millions aux îles Canaries avec du matériel covid

Le parquet a déposé une plainte dans laquelle il accuse de détournement de fonds, de blanchiment d'argent et de fraude contre le Trésor quatre hommes...

Lire l'article

27.02.2024, 14:00

Vivre à proximité des bars et des restaurants augmente le risque d'insuffisance cardiaque

Science Editorial, 27 février (EFE).- Vivre à proximité de pubs, de bars et de fast-foods augmente le risque de souffrir d'insuffisance cardiaque, selon...

Lire l'article

27.02.2024, 08:00

Une faveur à « l'ancien patron », un voyage au Mexique et des recommandations suspectes : l'empreinte d'Ábalos dans le « cas Koldo » rapproche sa mort politique

Pour le moment, l'actuel député du Congrès - il a seulement démissionné de son poste de président de la Commission de l'Intérieur - ne figure ni...

Lire l'article

27.02.2024, 08:00

Le « Covid persistant » du gouvernement : mesures annulées, coût politique et grande affaire de corruption

Peu de temps après, Luis Medina et Alberto Luceño font la une des journaux. Tous deux étaient les commissionnaires qui auraient fraudé la mairie de...

Lire l'article

27.02.2024, 06:00

Ricardo Casares a subi une crise cardiaque deux semaines après sa deuxième infection au COVID-19 ; C'était son état délicat

Dans une nouvelle situation alarmante pour l'industrie du divertissement, dans la matinée de ce lundi 26 février, l'animateur Ricardo Casares a subi...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus