Guanajuato refuse d'appliquer le vaccin Abdala contre le COVID-19

Personnel de santé de l'État de Guanajuato lors d'une campagne de vaccination (Photo : X/SaludGuanajuato)

La polémique continue avec les vaccins cubains acquis par le Mexique contre le COVID-19 , Abdala.

Le secrétaire à la Santé de l'État de Guanajuato a annoncé mardi qu'il n'appliquerait pas ces médicaments si le gouvernement fédéral les envoyait pour atténuer les infections à l'approche de l'hiver.

Moisés Andrade Quezada , sous-secrétaire de l'agence, a expliqué aux médias locaux que le rejet est dû à deux raisons : parce qu'il n'est pas approuvé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et parce que, vraisemblablement, il est déjà expiré.

« Nous n'avons pas encore les licences, nous n'avons pas encore les autorisations pour ces vaccins (cubains) et je crois que ce qui devrait prévaloir désormais, c'est de continuer dans cette voie [...] Continuer à travailler sur cette ligne de protection sécurité au patient"
Photographe : Gaby Oraa/Bloomberg

Et la campagne nationale de vaccination a débuté le 11 octobre pour les personnes âgées (plus de 60 ans) et les personnes présentant une comorbidité ; Cependant, Guanajuato n’a pas reçu de vaccins pour le moment.

À cet égard, le délégué de l'Institut mexicain de sécurité sociale ( IMSS ) dans l'entité, Marco Antonio Hernández Carrillo, a déclaré qu'au moins , en tant qu'institut, ils l'accepteraient et l'appliqueraient.

Il convient de mentionner que, bien qu'Abdala n'ait pas été approuvé par l'OMS, la Commission fédérale pour la protection contre les risques sanitaires ( Cofepris ) a délivré une autorisation pour son utilisation d'urgence depuis décembre 2021, déclarant « avoir vérifié la qualité, la sécurité et l'efficacité du produit.

Pour sa part, le député fédéral du Parti d'action nationale (PAN), Éctor Jaime Ramírez Barba , a souligné à travers ses réseaux que le Secrétariat fédéral à la santé a augmenté, par une lettre officielle, la péremption des vaccins jusqu'en 2024 afin qu'ils ne soient pas mis au rebut.

Écteur adjoint Jaime Ramírez Barba (Photo: X/azucenau)
"C'est comme donner de l'eau aux Mexicains : ces vaccins ne sont pas efficaces et ne sont pas utiles pour les variantes actuelles ! Cela m'oblige à vous montrer la date de péremption."

"Quand ils n'ont pas approuvé le vaccin bivalent de Moderna ou d'AstraZeneca ces derniers jours, l'argument qu'ils ont utilisé était qu'il n'était plus utile pour le virus en circulation, et ils mettent Abdala, qui n'est pas utile, parce que je crois qu'ils le font. Je ne veux pas avoir de sanction administrative car elle a expiré dans les entrepôts », a-t-il souligné dans une interview à Radio Formula.

Le membre du PAN a même annoncé qu'il porterait plainte auprès du Bureau du Procureur général (FGR).

Jusqu'à hier, il n'y avait que trois cas actifs de Covid dans l'État, a confirmé le ministère de la Santé, deux à León et un dans la capitale. Au cours de l'année, 146 personnes sont mortes de cette cause.

AMLO a eu Abdala

Le président López Obrador reçoit la dose d'Abdala devant les journalistes au Palais national (Photo : Reuters)

Celui qui a défendu l'achat du vaccin cubain était le président Andrés Manuel López Obrador , qui a reçu la dose lors de sa conférence matinale du 24 octobre.

« Par intérêt, dans certains cas, on a commencé à affirmer que les vaccins appliqués par le secteur de la santé ne sont pas efficaces. Ils sont venus dire des choses que je n’ose même pas répéter ici, car ce sont de gigantesques absurdités, mais tous les vaccins sont déjà garantis pour le peuple », a-t-il exprimé.

« Ne vous y trompez pas, tous les vaccins appliqués passent un test de qualité et la santé publique ne doit pas être utilisée à des fins politiques, ce sont des choses différentes »

Le gouvernement mexicain a pour objectif d'appliquer pendant cette saison froide 35,2 millions de vaccins contre la grippe et 19,4 millions contre le Covid-19 , une maladie pour laquelle il utilisera le vaccin biologique Abdala, fabriqué à Cuba, et le Spoutnik , de Russie.

Le Mexique est le cinquième pays avec le plus grand nombre de décès confirmés dus au Covid-19, avec plus de 334 000 officiellement reconnus.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

15.05.2024, 12:00

Les personnes concernées par le vaccin AstraZeneca demandent une reconnaissance après que l’entreprise a reconnu ses effets indésirables : « Ce n’est pas juste qu’ils nous laissent de côté »

A partir de ce moment, les médecins lui recommandent de prendre un anticoagulant sous forme de pilule (Eliquis) et, trois ans plus tard, il continue de...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus