Le gouvernement rejette le rebond des infections au Covid-19 : « C’est devenu juste une infection respiratoire parmi d’autres »

« En effet, ces dernières semaines, il y a eu une augmentation significative des cas. Jusqu'en novembre de cette année, entre 600 et 700 cas étaient diagnostiqués chaque semaine. En décembre, nous dépassons déjà les 1.700 cas par semaine [...], soit plus ou moins le triple de ce qui se passe actuellement ; Cependant, cela ne s'est pas traduit par une augmentation des hospitalisations, des admissions dans les unités de soins intensifs (USI) ou des décès, a déclaré le propriétaire lors d'une conférence de presse.

Vásquez a précisé que les patients hospitalisés – 40 par semaine en moyenne – présentent des facteurs de risque tels que des comorbidités ou un calendrier vaccinal incomplet. « Covid est venu dans le monde pour y rester. Cela nous a apporté douleur et mort à l'époque [...] Actuellement, pratiquement tous les citoyens ont une défense contre ce virus, certains par réponse naturelle et d'autres induits par le vaccin», a-t-il noté.

« Aujourd'hui, le virus est pratiquement devenu une simple infection respiratoire avec laquelle le monde s'est habitué à vivre et le Pérou ne fait pas exception. Ces infections virales, lors de changements de saison comme celui-ci, augmentent ; et encore plus pendant les périodes de fête, où il y a une plus grande foule », a-t-il ajouté.

Ils jettent des œufs au ministre de la Santé

Selon les informations publiées par le chef du portefeuille, sur les 4 millions de Péruviens considérés à risque « et hautement vulnérables » au niveau national, 3 millions 100 mille ont déjà eu accès à la vaccination. « Autrement dit, nous dépassons la couverture de 75 %. Nous espérons atteindre 100% au premier trimestre 2024, même s'il existe des groupes et un groupe important dans les réseaux qui encouragent la non-vaccination", a-t-il ajouté.

« Au nom du Gouvernement, je veux appeler les citoyens au calme pour qu'ils puissent poursuivre leur vie normale, à condition de ne pas oublier les mesures de soins [...] comme le port du masque et le lavage de leurs vêtements. bonnes mains», a déclaré Ví.¡squez à la fin de son discours, peu après que le Premier ministre Alberto Otárola ait nié la suspension des réunions ou des fêtes pour le Nouvel An.

Le Pérou est l'un des pays les plus touchés au monde par la pandémie, accumulant, depuis le début de l'urgence sanitaire, plus de 3,5 millions de cas symptomatiques confirmés de Covid-19 et plus de 213 100 décès, ce qui en fait le taux de mortalité le plus élevé. mondialement de cette maladie.

En mai dernier, l'administration de la présidente Dina Boluarte a émis une alerte épidémiologique aux établissements de santé publics et privés du pays en raison de la tendance croissante des infections par la variante Ómicron et la sous-lignée BA.2.12.1.

« La population a déjà programmé sa fin d'année. Aucune activité ne sera suspendue, mais je réitère l'appel du ministre de la Santé : il faut prendre soin de soi et se faire vacciner. La meilleure mesure que l'on puisse prendre est d'obtenir le [vaccin] bivalent disponible dans tout le Pérou », a souligné Otárola lors de la même comparution devant la presse.

Développé par les laboratoires Pfizer-BioNTech et Moderna, le rappel bivalent contient deux composants protecteurs qui permettent une meilleure réponse immunitaire de l'organisme contre l'infection : la souche originale du SARS-CoV-2 et les lignées BA.4 et BA.5 du variante ómicron.

Selon le portefeuille, deux millions de ces doses ont été appliquées depuis janvier et les régions qui progressent le plus dans le processus de vaccination sont la métropole de Lima, Incash, Ica et Tumbes.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

22.04.2024, 08:00

L'un des fugitifs dans l'affaire de l'attentat à la bombe contre l'AMIA est mort du COVID pendant la pandémie

C'est l'un des fugitifs que la justice argentine avait ciblé pour interrogatoire. Son inculpation est intervenue 28 ans après l'attaque, sur la base...

Lire l'article

22.04.2024, 06:00

En Bolivie, des femmes demandent la légalisation de l’avortement sécurisé pour éviter les décès maternels

La Paz, 21 avril (EFE).- On estime qu'au moins 185 avortements clandestins sont pratiqués chaque jour en Bolivie, une situation qui met en danger la vie...

Lire l'article

21.04.2024, 16:00

Un homme a généré des dizaines de mutations du virus COVID

Pire encore, plusieurs des mutations concernaient la protéine de pointe du COVID, indiquant que le virus avait tenté d’évoluer autour des vaccins...

Lire l'article

19.04.2024, 10:00

Un bombardier stratégique Tu-22M3 s'écrase dans le sud de la Russie

Moscou, 19 avril (EFE).- Un bombardier stratégique Tu-22M3 des Forces aérospatiales russes s'est écrasé dans la région de Stavropol (sud) alors qu'il...

Lire l'article

19.04.2024, 08:00

L'ancien policier accusé du meurtre de Giovanni López parce qu'il ne portait pas de masque facial à Jalisco était lié au procès

Dans un communiqué, le ministère public local a indiqué que les preuves présentées devant l'autorité judiciaire étaient suffisantes pour qu'Héctor...

Lire l'article

18.04.2024, 20:00

Il a fallu 2 ans à 100 scientifiques pour changer le nom des virus aéroportés en raison d'erreurs covid

Les virus aéroportés seront rebaptisés « agents pathogènes aéroportés », selon une nouvelle terminologie qui, espère l’ Organisation mondiale...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus