Goldman Sachs a averti que la Chine est « à des mois de la véritable réouverture » de la politique COVID zéro

Officiers en tenue de protection dans une zone résidentielle confinée à Pékin (Reuters)

La politique "COVID zéro" du régime chinois pourrait durer encore plusieurs mois, selon les analystes du cabinet Goldman Sachs, dans un scénario qui accroîtrait les craintes d'une récession mondiale.

Les dernières transactions sur les bourses de Hong Kong et de Shanghai étaient en hausse après des journées volatiles, alimentées par la spéculation selon laquelle Pékin pourrait bientôt assouplir sa politique contre la pandémie. Cependant, les économistes de Goldman Sachs ont mis des draps froids sur les rumeurs.

« La réouverture réelle est encore dans des mois car les taux de vaccination des personnes âgées restent faibles et les taux de létalité semblent élevés parmi les non vaccinés sur la base des données officielles de Hong Kong », ont déclaré dimanche les économistes de Goldman Sachs dirigés par Hui Shan dans une note aux médias de CNBC.

L'analyse note qu'ils ne s'attendent pas à ce qu'un assouplissement significatif commence avant la session parlementaire annuelle de la Chine en mars.

Le régime chinois est susceptible de s'en tenir à sa politique zéro COVID "jusqu'à ce que toutes les préparations médicales nécessaires aient été faites", ont expliqué les analystes de la société. Ainsi, le cabinet de conseil maintient son opinion que la Chine pourrait rouvrir au deuxième trimestre 2023 , et l'attente "de référence" était une réouverture au cours du trimestre avril-juin.

Revue citoyenne à Pékin (Reuters)

Cette décision est attendue en raison des effets qu'elle aurait sur les stocks. "Les marchés boursiers réagissent généralement plus positivement à l'assouplissement de la politique intérieure qu'à la réouverture internationale, les secteurs de la consommation et cycliques nationaux surperformant", indique la note de CNBC. "Nous estimons qu'une réouverture complète pourrait entraîner une hausse de 20% des actions chinoises sur la base d'analyses de sensibilité empiriques, descendantes et historiques", a commenté la note distincte d'économistes, dont Kinger Lau.

COVID EN HAUSSE

La Chine a enregistré lundi son plus grand nombre d'infections malgré les blocages qui ont affecté la fabrication, l'éducation et la vie quotidienne dans le pays.

Le pays a signalé ce jour plus de 5 600 nouveaux cas , dont près de la moitié dans la province de Guangzhou, un centre de fabrication du sud avec d'importants ports commerciaux.

Ce week-end, Pékin a mis fin aux espoirs d'un éventuel assouplissement de sa politique stricte de COVID-zéro, qui comprend des confinements , des quarantaines et des tests de masse pour contenir même la plus petite épidémie de contagion.

Une vague de scandales liés aux fermetures, les habitants se plaignant de conditions inadéquates, du manque de nourriture et de retards dans les soins médicaux, a sapé la confiance du public dans les mesures.

Un verrouillage de la plus grande usine d'iPhone au monde à Zhengzhou a incité Apple à avertir dimanche que la production était "temporairement affectée" et que les clients seraient confrontés à des retards dans la réception de leurs commandes.

"L'usine (de Zhengzhou) fonctionne actuellement à une capacité considérablement réduite", a déclaré Apple dans un communiqué dimanche soir.

Le géant taïwanais de la technologie Foxconn, qui gère l'usine, a révisé à la baisse ses revenus trimestriels en raison du verrouillage.

La Commission nationale chinoise de la santé a déclaré samedi qu'elle maintiendrait une politique zéro Covid, enterrant les rumeurs selon lesquelles Pékin assouplirait sa politique de santé stricte.

(avec des informations de Reuters et AFP)

Continuer à lire:

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

15.05.2024, 12:00

Les personnes concernées par le vaccin AstraZeneca demandent une reconnaissance après que l’entreprise a reconnu ses effets indésirables : « Ce n’est pas juste qu’ils nous laissent de côté »

A partir de ce moment, les médecins lui recommandent de prendre un anticoagulant sous forme de pilule (Eliquis) et, trois ans plus tard, il continue de...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus