En france, le masque ne sera plus obligatoire dans les transports en commun

Le port du masque ne sera plus obligatoire dans les transports collectifs à partir de lundi en France, a annoncé mercredi le ministre de la Santé, Olivier Véran. Le gouvernement a supprimé l’une des dernières mesures en vigueur face à l’épidémie de Covid 19. Sont concernés par cette mesure notamment le métro, le bus, le train, l’avion et les taxis, a précisé le cabinet du ministère à l’AFP. «Le port du masque reste recommandé mais n’est plus obligatoire», a déclaré Olivier Véran à la sortie du Conseil des ministres. Il a jugé que cette contrainte n’était «plus adaptée» alors que la vague actuelle de Covid-19 est en train de fortement diminuer dans le pays. Les contaminations et les hospitalisations sont actuellement en forte baisse, même si les scientifiques préviennent que l’épidémie n’est probablement pas terminée, notamment face à la menace d’un nouveau variant. Pour l’heure, cette annonce marque la levée de la dernière grande restriction décrétée par les autorités face à la pandémie de Covid-19. Au début de l’année, le gouvernement avait notamment mis fin à l’obligation de présenter un pass vaccinal, attestant d’avoir été vacciné contre le Covid, pour accéder à de multiples endroits, dont les transports en commun, les restaurants et les cinémas. Après la fin du masque dans les transports, quelques restrictions seront tout de même maintenues. Un pass «sanitaire» – distinct du pass vaccinal car il fonctionne aussi en cas de test négatif récent – restera demandé pour accéder aux établissements de santé. Un isolement d’au moins une semaine sera toujours imposé après un test positif. Au niveau des hôpitaux, les soignants non vaccinés, qui ne peuvent actuellement pas exercer leur activité, ne seront pas réintégrés dans l’immédiat, mais le gouvernement va se poser la question. «Nous serons amenés à nous réinterroger régulièrement», a déclaré M. Véran, faisant part de son intention de demander prochainement l’avis de la Haute autorité de santé (HAS) sur le sujet. Enfin, le ministre a évoqué la possibilité d’une nouvelle campagne de rappel de vaccination à l’automne, mais s’est gardé de donner tout détail. Il a souligné que tout dépendrait de l’apparition de nouveaux variants et de leur profil plus ou moins dangereux ou résistant aux vaccins existants.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 08:00

L'un des fugitifs dans l'affaire de l'attentat à la bombe contre l'AMIA est mort du COVID pendant la pandémie

C'est l'un des fugitifs que la justice argentine avait ciblé pour interrogatoire. Son inculpation est intervenue 28 ans après l'attaque, sur la base...

Lire l'article

Aujourd'hui, 06:00

En Bolivie, des femmes demandent la légalisation de l’avortement sécurisé pour éviter les décès maternels

La Paz, 21 avril (EFE).- On estime qu'au moins 185 avortements clandestins sont pratiqués chaque jour en Bolivie, une situation qui met en danger la vie...

Lire l'article

21.04.2024, 16:00

Un homme a généré des dizaines de mutations du virus COVID

Pire encore, plusieurs des mutations concernaient la protéine de pointe du COVID, indiquant que le virus avait tenté d’évoluer autour des vaccins...

Lire l'article

19.04.2024, 10:00

Un bombardier stratégique Tu-22M3 s'écrase dans le sud de la Russie

Moscou, 19 avril (EFE).- Un bombardier stratégique Tu-22M3 des Forces aérospatiales russes s'est écrasé dans la région de Stavropol (sud) alors qu'il...

Lire l'article

19.04.2024, 08:00

L'ancien policier accusé du meurtre de Giovanni López parce qu'il ne portait pas de masque facial à Jalisco était lié au procès

Dans un communiqué, le ministère public local a indiqué que les preuves présentées devant l'autorité judiciaire étaient suffisantes pour qu'Héctor...

Lire l'article

18.04.2024, 20:00

Il a fallu 2 ans à 100 scientifiques pour changer le nom des virus aéroportés en raison d'erreurs covid

Les virus aéroportés seront rebaptisés « agents pathogènes aéroportés », selon une nouvelle terminologie qui, espère l’ Organisation mondiale...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus