Echec sanitaire : le régime chinois a confirmé plus de 13 000 décès dus au COVID entre le 13 et le 19 janvier

Le régime chinois a confirmé plus de 13 000 décès dus au COVID entre le 13 et le 19 janvier. (Reuters)

Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé un total de 12 658 décès liés au COVID-19 dans les hôpitaux entre le 13 et le 19 janvier, portant le bilan officiel à 72 596 depuis le 8 décembre dernier, date à laquelle les autorités ont commencé à démanteler leur politique « zéro covid » ratée. .

Parmi ces près de 13 000 décès , le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) du pays asiatique fait la différence entre 681 causés directement par le covid et 11 977 autres dans les cas où d'autres affections sous-jacentes ont également eu une influence.

Le dernier point de l'institution fait état de plus de 470 000 hospitalisés pour covid dans tout le pays, dont quelque 52 000 gravement malades.

Depuis fin décembre, la Chine a cessé de publier des bulletins quotidiens sur l'évolution des infections et des décès par covid pour le faire sur une base hebdomadaire, en partie parce que la fin des tests PCR de routine pour la population a rendu impossible de connaître la propagation du virus de manière précise.

Ces dernières semaines, certaines voix ont remis en cause la véracité des chiffres de décès proposés par la Chine, qui contrastent avec des estimations comme celles de la société britannique d'analyse du secteur de la santé Airfinity , qui a récemment assuré que quelque 36 000 décès pourraient être atteints par jour pendant la période lunaire. Vacances du Nouvel An -du 21 au 27 janvier- dans le pays.

Parmi ces près de 13 000 décès, le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) du pays asiatique fait la différence entre 681 causés directement par le covid et 11 977 autres dans les cas où d'autres affections sous-jacentes ont également eu une influence. (Reuters)

Ce même week-end, l'épidémiologiste en chef du CDC, Wu Zunyou , estimait sur les réseaux sociaux que 80% de la population chinoise avait déjà contracté la maladie dans le cadre de la première grande vague d'infections après le démantèlement du "zéro covid", ce qui placerait le nombre de cas à environ 1 129,4 millions.

Le chiffre dépasse l'estimation proposée il y a un peu plus d'une semaine par une étude de l'Université de Pékin, qui parlait de quelque 900 millions d'infections jusqu'au 11 janvier.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus , avait assuré la semaine dernière que la Chine ne fournissait pas le nombre complet de décès dus au COVID dans l'épidémie actuelle, ce qui rend impossible de connaître l'étendue réelle de la maladie même dans le monde. .

La Chine défend qu'elle a partagé ses données "de manière ouverte, opportune et transparente" depuis le début de la pandémie, et a demandé à la communauté internationale d'éviter de "politiser la pandémie" en raison des restrictions imposées aux voyageurs en provenance de l'Asie , comme l'exigence de certains pays de présenter des tests PCR avant de voyager.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait assuré que la Chine ne fournissait pas le nombre complet de décès dus au COVID dans l'épidémie actuelle, ce qui rend impossible de connaître la véritable ampleur de la maladie même à l'échelle mondiale. . (Reuters)

Après presque trois ans de restrictions sévères, de confinements et de fermetures quasi totales des frontières qui ont fini par se cristalliser en protestations dans diverses parties du pays, la Chine a commencé début décembre à démanteler le "zéro covid", et le 8 janvier elle a réduit le catégorie A -niveau de dangerosité maximale- à B la prise en charge de la maladie, marquant ainsi la fin de cette stratégie dans la pratique.

(Avec les informations de l'EFE)

Continuer à lire:

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 16:00

Combien gagne Ábalos à son poste : près de 7 000 euros par mois

Le « cas Koldo » a mis sous les projecteurs José Luis Ábalos , actuel député et ancien ministre des Travaux publics, après que Koldo García , l'un...

Lire l'article

Aujourd'hui, 06:00

La chronologie des contrats 'cas Koldo' : 53 millions d'auto-stop tandis que des milliers de personnes sont mortes du covid en Espagne

La société Soluciones de Gestión y Apoyo SL , sur laquelle pivote le complot, était au nom de l'homme d'affaires basque Íñigo Rotaeche, bien qu'elle...

Lire l'article

23.02.2024, 08:00

Est-ce que Vadhir chante ? Le fils d'Eugenio Derbez est arrêté après avoir annulé un concert à Querétaro en raison d'une infection au COVID-19

Vadhir Derbez a déclenché la polémique sur les réseaux sociaux après avoir annulé un concert prévu vendredi 23 février prochain à Querétaro ,...

Lire l'article

23.02.2024, 06:00

L’infection au COVID peut persister pendant au moins 60 jours chez une personne touchée sur 200, selon Oxford

Il y avait des problèmes sous-jacents importants : les infections persistantes à coronavirus peuvent agir comme des réservoirs viraux qui pourraient...

Lire l'article

22.02.2024, 08:00

Nouveau pic de maladies respiratoires à Bogota : ce sont les mesures prises par le ministère de la Santé

Face à la récente augmentation des infections respiratoires aiguës (IRA) à Bogotá, le ministère de la Santé a décidé d'adopter une série de nouvelles...

Lire l'article

22.02.2024, 08:00

L'ancien gouverneur de San Andrés Everth Hawkins a été disqualifié pendant 13 ans pour avoir payé des services gratuits

Le Bureau du Procureur général a disqualifié l'ancien gouverneur de San Andrés, Providencia et Santa Catalina Everth Julio Hawkins pour préjudice...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus