La désinformation sur les vaccins pousse des internautes à rechercher du «sang pur»

Un couple anti-vaccin refusant une transfusion pour une opération vitale par crainte d’une contamination, une organisation mettant en contact des donneurs non-vaccinés: la désinformation sur le Covid-19 a donné naissance à un mouvement dit «du sang pur». Le mouvement diffuse des théories du complot selon lesquelles recevoir des transfusions de personnes vaccinées contre le Covid «contamine» le sang. Ces théories ne reposent pourtant sur «aucune preuve scientifique», déclare à l’AFP Katrine Wallace, épidémiologiste de l’université de l’Illinois à Chicago. «Si vous donnez le sang d’une personne vaccinée à quelqu’un qui ne l’est pas, la personne recevant la transfusion ne devient pas vaccinée.» Katrine Wallace, épidémiologiste de l’université de l’Illinois à Chicago. Cela n’empêche pas des internautes de se prononcer pour la création de banques du sang dédiées aux personnes n’ayant pas reçu d’injection, une demande aussi reçue par des médecins en Amérique du Nord. Récemment, un couple néo-zélandais s’est opposé à une opération chirurgicale destinée à sauver la vie de leur bébé, de peur qu’il ne reçoive du sang provenant d’un donneur vacciné. Un tribunal leur a retiré temporairement la garde de l’enfant pour permettre la procédure, mais l’affaire est devenue emblématique pour les militants anti-vaccins. Ces cas «se répandent comme une traînée de poudre» sur internet, «attirant l’attention sur les théories du complot anti-vaccins», explique Katrine Wallace. Dans des groupes privés sur les réseaux sociaux, les défenseurs de ce «sang pur» appellent à la violence contre les soignants qui vaccinent -- tout en affirmant, à tort, que les personnes immunisées meurent en masse. Des images publiées sur l’un de ces groupes montrent par exemple une infirmière tenant une seringue au milieu d’un champ parsemé de crânes, a constaté un journaliste de l’AFP l’ayant infiltré. «Rentable» Une organisation basée à Zurich (Suisse), Safe Blood Donation, cherche même à mettre en relation donneurs et receveurs non-vaccinés. L’association, fondée par un naturopathe suisse, George Della Pietra, promet sur son site d’obtenir du sang pour ses clients. Elle dit être présente en Europe de l’Ouest, en Amérique du Nord, en Afrique et en Asie. «Beaucoup de scientifiques et de médecins ont de nombreuses inquiétudes concernant les vaccins anti-Covid, et sont aussi convaincus qu’ils entrent dans le corps par le sang, de façon détournée, pourrait-on dire, et y restent», assure à l’AFP un responsable de Safe Blood Donation, Clinton Ohlers. Une affirmation diamétralement opposée aux connaissances scientifiques. «Les dons de sang de personnes vaccinées contre le Covid-19 sont sûrs pour les transfusions», rappelle Jessa Merrill, de la Croix-Rouge américaine. Les composants du vaccin «ne se retrouvent pas dans le système sanguin», ajoute-t-elle. Les membres de Safe Blood Donation doivent payer des frais d’entrée de 50 euros, puis un abonnement annuel de 20 euros, selon son site. «Le mouvement du +sang sûr+ est basé à 100% sur la désinformation sur les vaccins», juge l’épidémiologiste Katrine Wallace. «Et en appeler aux peurs des gens est malheureusement rentable.» «Prochain Bitcoin» La recherche d’une soi-disant «pureté» ne se limite pas au sang. Sur les réseaux sociaux, des publications visent à trouver du lait maternel de personnes non-vaccinées, ou même du sperme -- le «prochain Bitcoin», prédisent des complotistes. Il est difficile d’estimer le nombre de personnes cherchant du sang «non-vacciné», mais, selon des experts, en trouver constituerait de toute façon un défi dans les pays où le taux de vaccination est haut. Aux Etats-Unis, où plus de 80% de la population a reçu au moins une dose, les autorités sanitaires expliquent ne pas demander aux donneurs de voir leur statut vaccinal testé. Les hôpitaux ne peuvent pas communiquer cette information aux patients, s’agissant de don du sang.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 06:00

Andrés Forero a dénoncé le fait que le gouvernement n'a pas distribué près de deux millions de vaccins contre le covid-19

Le député du Centre Démocratique, Andrés Forero, a dénoncé que près de deux millions de doses de vaccins monovalents contre le covid-19 n'ont pas...

Lire l'article

12.04.2024, 16:00

Un député PRO dressera un bilan des violations des droits de l'homme pendant la pandémie au Congrès

La députée a promis qu'elle chercherait à offrir un espace sûr et réceptif à toutes les personnes qui souhaitent partager leurs témoignages pendant...

Lire l'article

12.04.2024, 14:00

La Cour des Comptes ne détecte pas de dépenses irrégulières des administrations dans les contrats d'urgence de la pandémie

De cet univers de contrats audités, Chicano a indiqué que le Tribunal a ouvert des procédures pour éventuelle responsabilité comptable dans 60 , dont...

Lire l'article

12.04.2024, 10:00

Le post émouvant de Jonatan Viale trois ans après la mort de son père : « Tu ne sais pas à quel point tu me manques »

« Trois ans sans toi. Je ne comprends toujours pas ce qui s'est passé. Si seulement je pouvais te faire un câlin au revoir. Une dernière conversation....

Lire l'article

12.04.2024, 08:00

Le policier accusé du meurtre de Giovanni López est tombé pour ne pas porter de masque à Jalisco

Ce policier, qui disposait d'un mandat d'arrêt, a été capturé par des éléments de la police d'enquête du parquet de Jalisco, dans le quartier Loma...

Lire l'article

09.04.2024, 08:00

Combien de temps le COVID pourrait-il être détecté dans le sang, selon une étude

Même si le COVID n'était plus considéré comme une urgence sanitaire mondiale en mai 2023, comme l'a déclaré l' Organisation mondiale de la santé...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus