Des manifestants contre les mesures anti-Covid passent à la caisse

Pour la première fois, la ville de Berne demande aux participants à des manifestations violentes de passer à la caisse. Six opposants aux mesures contre le coronavirus devront participer aux frais de sécurité occasionnés à hauteur de 200 à 1000 francs. Il s’agit d’une première en Suisse, a déclaré jeudi soir le directeur de la sécurité de la ville de Berne, Reto Nause (Centre), à la télévision alémanique SRF. Des amendes seront ainsi infligées aux personnes qui ont fait usage de la violence lors des manifestations non autorisées, en automne 2021, contre les mesures anti-coronavirus. Certains participants qui avaient agressé des agents de sécurité ont déjà été condamnés. D’autres pourraient recevoir des décisions dans un avenir proche. Selon Reto Nause, des procédures sont encore en cours. La répercussion des coûts est ancrée dans la loi sur la police du canton de Berne depuis juin 2020. Le projet a été approuvé par les électeurs du canton en 2019. L’idée avait également obtenu une nette majorité dans la ville rose-verte de Berne. Des contributions jusqu’à 10’000 francs sont possibles, dans les cas graves jusqu'à 30'000 francs. À lire: Des milliers de personnes réunies contre les mesures anti-Covid Les manifestations non autorisées des opposants aux mesures avaient toujours entraîné un déploiement massif de la police. Les frais de sécurité se sont élevés à chaque fois entre 100'000 et 200'000 francs. Plusieurs manifestations avaient dégénéré. Jusqu’au Tribunal fédéral Sur la chaîne SRF, les opposants aux mesures ont émis de vives critiques à l’égard des ordonnances. La ville de Berne, au gouvernement rose-vert, veut manifestement faire d’eux un exemple, estime Nicolas Rimoldi, président du mouvement «Mass-voll» (la coupe est pleine). «En revanche, sa propre clientèle, le bloc noir, est épargnée», ajoute-t-il. Le directeur de la sécurité Reto Nause conteste ce point de vue, affirmant qu’il sera fait usage de cette ordonnance sur la répercussion des coûts à l’avenir aussi. Ce nouvel outil a toujours été combattu par l’association de gauche des Juristes démocrates bernois (djb), qui y voit une atteinte aux droits fondamentaux. Elle se félicite que les décisions soient finalement examinées par le Tribunal fédéral.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

23.06.2024, 12:00

Le risque d’une pandémie de grippe aviaire augmente-t-il ? : ce que dit la science

Il y a quelques jours, l’ Organisation panaméricaine de la santé a appelé les gouvernements des Amériques à se préparer. Il a exhorté à « mettre...

Lire l'article

21.06.2024, 12:00

Alerte à Bogotá en raison du taux d'occupation des unités de soins intensifs en raison du pic respiratoire : se faire vacciner peut aider

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent marcher sans masque dans des espaces fermés, comme dans les bus des transports publics, il ne serait pas...

Lire l'article

20.06.2024, 15:00

La Cour Suprême porte plainte contre Ayuso pour les 7.291 décès dans les résidences pendant la pandémie

« Nous ne disposons pas, et la plainte ne fournit pas non plus, de données précises permettant de conclure dans quelle mesure les critères d'orientation...

Lire l'article

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus