Des lots de vaccin bivalent contre le Covid-19 risquent d'être perdus car Cenares ne respecte pas ses paiements

Récemment, on a alerté que plusieurs lots de vaccins contre différentes maladies, comme le pneumocoque , la grippe ou le COVID-19 , évalués à près de 50 millions de soles , pourraient être gâtés en raison du non-respect du paiement par le Centre national du Fourniture de Ressources Stratégiques en Santé (Cenares) à la société ALDEM SAC , qui se charge du stockage et de la réfrigération de ces vaccins.

Le responsable de l'image institutionnelle de l'entreprise, Walter Bruno Montoya Vásquez , a déclaré lors d'un entretien avec RPP que le contrat qu'ils ont avec l'entité a pris fin en juin de cette année et qu'à ce jour, le paiement correspondant n'a pas été effectué, malgré le fait qu'ils ont continué à fournir le service. Cela les a amenés à accumuler une dette de près de 500 mille soles, qui comprend le paiement du service d'électricité à la société Enel .

A noter que cette dernière est sur le point de couper le service.
Le vaccin est une mesure de protection contre une mutation du COVID-19. (Agence andine)

« Cenares s'en fiche , car après lui avoir envoyé des e-mails et jusqu'à trois lettres notariées, les factures d'électricité se sont accumulées. Ils utilisent les services d'ALDEM SAC et ne les paient pas, ils n'en ont pas l'intention. Maintenant, mercredi, il est possible qu'ils coupent l'électricité de l'entreprise, ils ne doivent que 60.000 soles d'électricité, sans compter la question du loyer», a-t-il assuré au média RPP .

Le directeur de l'entreprise qui fournit le service a également mis en garde contre les conséquences qu'entraînerait l'interruption de l'électricité.

"Si ces équipements sont déconnectés, la chaîne du froid de près de 40 ou 50 millions d'investissements de l'Etat sera rompue, c'est inquiétant." Il a ajouté que « tous les vaccins seront perdus, car ils ne pourront plus être réfrigérés (...) il faudra les jeter ».
(Andin)

À une autre époque, le directeur d' ALDEM SAC a remis en question la gestion de César Edmundo Gálvez Pardavé à la tête de Cenares , mais aussi la prestation du chef de la Santé, César Vásquez Sánchez .

« Je tiens M. César Gálvez directement responsable de toute perte due aux vaccins et je tiens également pour responsable le ministre de la Santé, car, au courant de cela, il n'y a sûrement pas prêté attention. J'appelle également le Président de la République à prendre des mesures immédiates », a-t-il souligné.

Cenares a publié une déclaration

A cet égard, l'entité rattachée au ministère de la Santé a publié un communiqué précisant que " la conservation des vaccins est pleinement garantie , puisque les mesures sanitaires et administratives nécessaires sont en place pour leur protection".

De même, Cenares a déclaré qu'elle travaillait à sortir de l'impasse avec la société ALDEM SAC ., à travers les actions administratives correspondantes. Il a ajouté qu'ils avaient convoqué les représentants et que la santé publique dans le pays était une priorité.

Le Centre National d'Approvisionnement en Ressources Stratégiques de Santé a présenté sa défense face à l'alerte émise par l'entreprise de réfrigération de vaccins. Photo de : Le péruvien

La déclaration contient également quelques détails sur le contrat entre l'entreprise et l'entité publique :

"Nous précisons que la nouvelle direction a reçu un contrat de service de location d'entrepôt pour produits réfrigérés signé avec l'entreprise susmentionnée, malgré le fait qu'elle a eu deux sanctions d'interdiction de contracter avec l'État imposées par l'Organe de contrôle des marchés de l'État (OSCE), selon Résolution n° 1128-2022-TCE/S4 du 20/04/2022 et Résolution n° 03495-2022-TCE/S2 du 13/10/2022. Actuellement, l'entreprise exige une modification des conditions contractuelles initiales ; en réponse à cela, le CENARES donne la priorité à la bonne utilisation des ressources publiques », affirment-ils dans le document.

Enfin, l’autorité a indiqué qu’elle s’efforce de garantir « un approvisionnement rapide, efficace et de qualité en vaccins et autres produits de santé stratégiques pour la protection de la santé de tous les Péruviens ».

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 17:00

Plus de 90 % des Argentins décédés du COVID n’étaient pas vaccinés ou n’avaient pas reçu de dose de rappel

En 2023, 88 870 cas confirmés de COVID ont été signalés. 419 décès ont également été recensés jusqu'au 23 septembre, selon le dernier bulletin...

Lire l'article

Aujourd'hui, 16:00

Le Centre Pompidou expose les coulisses des fresques peintes par Chagall à l'Opéra Garnier de Paris

Paris, 3 octobre (EFE).- Marc Chagall a peint la coupole de l'Opéra Garnier de Paris en 1962 alors qu'il écoutait Mozart et n'a pas gagné un centime...

Lire l'article

Aujourd'hui, 07:00

Rosselli Amuruz et son faible pour les partis : ce sont les scandales de la députée

« Clarification : j'ai assisté à une réunion sociale dont je suis parti avant minuit. Aujourd'hui, j'ai appris ce qui s'est passé à l'étranger...

Lire l'article

Aujourd'hui, 05:00

Le COVID a causé plus de cas de septicémie mortelle qu’on ne le pensait auparavant, prévient une étude

(HealthDay News) - L' infection sanguine potentiellement mortelle appelée septicémie était plus courante qu'on ne le pensait parmi les patients atteints...

Lire l'article

Aujourd'hui, 05:00

La vaccination des femmes enceintes contre le COVID protège les nouveau-nés, révèle une étude du CDC

(HealthDay News) – Lorsque les femmes enceintes reçoivent un vaccin contre la COVID , elles contribuent à protéger leurs nouveau-nés contre le virus,...

Lire l'article

Aujourd'hui, 05:00

Greenpeace met en garde contre quatre « urgences » environnementales au Chili

Santiago du Chili, 2 octobre (EFE).- Greenpeace a mis en garde ce lundi contre quatre "urgences" climatiques et environnementales dans le cadre de la Journée...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus