La Cour suprême confirme la sanction d'un étudiant de la police découvert lors d'une fête en pleine pandémie : la sanction lui a coûté l'opposition

Un véhicule de la Police Nationale.

Dans un arrêt, la Chambre Contentieuse-Administrative rejette le recours du candidat policier, confirmant ainsi l'arrêt du Tribunal Supérieur de Justice de Madrid (TSJM) qui avait à son tour entériné les décisions antérieures favorables à la sanction.

Les faits remontent à mai 2020, lorsque la police s'est rendue à une fête d'anniversaire où se trouvaient une vingtaine de personnes , leur demandant de s'identifier. Le requérant a présenté sa carte d'étudiant de l'Ecole Nationale de Police, "déclarant son statut".

Ce fait a été considéré comme une infraction grave au Règlement Provisoire de l'École Nationale de Police, approuvé le 19 octobre 1981, qui sanctionne "la participation à des spectacles publics ou à d'autres lieux en prévision d'être fonctionnaire du Corps Supérieur de Police ou d'invoquer la qualité de stagiaire". fonctionnaire du Corps susmentionné dans des circonstances qui ne l'exigent pas.

Conformément à l'article 73 dudit Règlement Provisoire, une telle infraction est punie de la perte de 10 à 15 points de la somme des notes totales obtenues à la fin du cours, en déduisant la part proportionnelle correspondante pour chaque matière.

Dans ce cas, 15 points ont été soustraits et, « en ne réussissant pas l'appel extraordinaire dérivé de la sanction contestée, il a été exclu du processus de sélection, provoquant un retrait permanent avec perte de tous les droits et attentes de droits nés du passage ». phase d’opposition.

Policier et étudiant "ne sont pas comparables"

L'étudiant soutenait, d'une part, que la sanction appliquée n'avait aucune portée légale car elle était prévue dans une réglementation validée par une loi ultérieure et, d'autre part, que le principe d'égalité avait été violé parce que la sanction prévoyait ces mêmes actes Pour un étudiant c'est plus sévère que pour un policier, qui est puni d'une suspension d'un à quatre jours, sans perte d'ancienneté ni immobilisation dans les rangs, ni d'un avertissement.

La Cour suprême rejette le premier argument, expliquant que « le Règlement Provisoire de 1981, bien que post-constitutionnel, est inclus dans les cas où le règlement réglementaire est admissible (...), puisqu'il maintient le système prévu dans le précédent règlement d'organisation, unique depuis 1967, n'est donc pas innovant", bien que "sa validité soit proclamée par la loi organique 4/2010".

Concernant la deuxième question, le tribunal de grande instance part de "l'évidence" que "les situations de ceux qui sont soumis au statut professionnel de la police en tant que fonctionnaire de carrière, dans la plénitude de leurs droits et devoirs professionnels, ne sont pas comparables", avec ceux qui, parce qu’ils sont fonctionnaires en formation, sont soumis au régime académique des élèves policiers.

Et il conclut que, "dans le cas d'un fonctionnaire stagiaire ou d'un élève policier, il est logique que la réaction de sanction ait une composante strictement académique".

(Information préparée par Europa Press)

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

15.05.2024, 12:00

Les personnes concernées par le vaccin AstraZeneca demandent une reconnaissance après que l’entreprise a reconnu ses effets indésirables : « Ce n’est pas juste qu’ils nous laissent de côté »

A partir de ce moment, les médecins lui recommandent de prendre un anticoagulant sous forme de pilule (Eliquis) et, trois ans plus tard, il continue de...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus