Le codirecteur de la Banco de la República a assuré que les taux d'intérêt sont élevés pour que les gens empruntent moins et épargnent

Bibiana Taboada Photo : @IvanCajamarcaM

La Banque de la République a décidé il y a quelques mois de relever le taux d'intérêt (13%) pour lutter contre l'inflation en Colombie. La mesure, pour beaucoup, n'a pas encore été ressentie par les consommateurs du pays, car ils ont le sentiment que tout est très cher et ce n'est pas pour moins cher, puisque le coût de la vie est supérieur à 13 %.

À cet égard, le codirecteur de Banco de la República Bibiana Taboada s'est entretenu avec BanRep Interviews et a donné des détails sur cette décision de l'émetteur de soulager la poche des Colombiens.

Selon ce qu'il a dit, la décision devait être prise de commencer à augmenter les taux à un moment difficile, très difficile, à la fois pour la Banco de la República et pour toutes les banques centrales du monde car elles se sont affrontées après la pandémie de covid. -19 avec des niveaux d'inflation très élevés et qui les ont amenés à relever les taux d'intervention à des niveaux sans précédent, ce qui a entraîné des temps difficiles et difficiles.

Stabilisation en 2023

Cependant, il a noté que 2023 sera une année de stabilisation car elle intervient deux ans après la pandémie, 2021 et 2022, d'une activité économique très dynamique, très forte, où la reprise de la Colombie a été "spectaculaire".

« En 2021, nous avons progressé à des taux proches de 11 %. En 2022, nous avons maintenu une croissance assez accélérée qui a été proche de 8%, une croissance assez unique et particulière au monde. Il n'y a pas beaucoup de pays qui peuvent raconter une aussi bonne histoire que la Colombie. Cependant, pour différentes raisons, mais aussi à cause de cette croissance rapide, nous avons eu une inflation très élevée qui a dépassé 13 % », a déclaré Taboada.

Il a assuré que cette année, l'objectif est de maintenir la croissance ou les niveaux de produits en place depuis avant afin de stabiliser la croissance.

"Bien que nous aimerions continuer à croître très rapidement, nous savons que ce n'est pas durable et qu'au contraire, cela se traduit par des prix très élevés qui nous affectent tous", a averti le haut responsable.

Il a réitéré qu'il voit cette année une stabilisation où une économie très dynamique restera, où les niveaux de production atteints les années précédentes seront maintenus, mais où la croissance ne sera plus à ces rythmes, ce qui ne veut pas dire qu'elle va diminuer.

"Nous maintiendrons des niveaux de produits élevés, mais nous n'allons pas croître à des taux aussi élevés, mais à des taux faibles mais plus durables qui nous aideront à contrôler les prix à l'avenir afin que l'inflation soit beaucoup plus faible à la fin de l'année", a-t-il déclaré. souligné.

Il a également souligné que "l'instrument pour refroidir cette économie et faire chuter les prix est d'augmenter le taux d'intérêt afin que les gens ne dépensent pas autant et veuillent commencer à épargner un peu, emprunter moins et réduire les dépenses afin que la production qui que le pays fait peut être conforme à ce que demandent les consommateurs ».

L'opération n'est pas immédiate

Le co-directeur de la Banco de la República a précisé que la politique monétaire ne fonctionne pas immédiatement.

"Nous augmentons les taux depuis plus d'un an et beaucoup de gens nous demandent pourquoi l'inflation n'a pas baissé et pour cela il y a plusieurs raisons, l'une d'elles est que la politique monétaire ne fonctionne pas immédiatement", a expliqué Taboada.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

23.06.2024, 12:00

Le risque d’une pandémie de grippe aviaire augmente-t-il ? : ce que dit la science

Il y a quelques jours, l’ Organisation panaméricaine de la santé a appelé les gouvernements des Amériques à se préparer. Il a exhorté à « mettre...

Lire l'article

21.06.2024, 12:00

Alerte à Bogotá en raison du taux d'occupation des unités de soins intensifs en raison du pic respiratoire : se faire vacciner peut aider

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent marcher sans masque dans des espaces fermés, comme dans les bus des transports publics, il ne serait pas...

Lire l'article

20.06.2024, 15:00

La Cour Suprême porte plainte contre Ayuso pour les 7.291 décès dans les résidences pendant la pandémie

« Nous ne disposons pas, et la plainte ne fournit pas non plus, de données précises permettant de conclure dans quelle mesure les critères d'orientation...

Lire l'article

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus