Chine: pas de nouveau variant depuis la fin du «zéro Covid», indique une étude

La fin de la politique dite du «zéro-Covid» décidée par la Chine en fin d’année dernière n’a pas conduit à l’émergence de nouveaux variants, selon une nouvelle étude publiée mercredi dans la revue The Lancet. La Chine a connu une explosion d’infections après avoir levé ses strictes mesures sanitaires à partir de début décembre, faisant craindre que le pays le plus peuplé du monde ne devienne un terreau fertile pour de nouvelles souches plus transmissibles ou plus graves. De nombreux pays ont rapidement imposé de nouvelles restrictions aux voyageurs en provenance de Chine, invoquant un manque de transparence sur l’ampleur de l’épidémie, ce qui a provoqué la colère de Pékin. Mais selon une nouvelle étude publiée dans la revue The Lancet, menée par des chercheurs chinois et qui a analysé 413 échantillons de Pékin séquencés entre le 14 novembre et le 20 décembre, «il n’y a aucune preuve que de nouveaux variants aient émergé» pendant cette période. Plus de 90% des cas étaient des sous-variants BF.7 et BA5.2 d’Omicron déjà présents en Chine, qui ont été dépassés dans les pays occidentaux par des sous-variants plus transmissibles. BF.7 représentait les trois quarts des échantillons, tandis que plus de 15% étaient des variants BA5.2, selon l’étude. «Notre analyse suggère que deux sous-variants déjà connus d’Omicron ont été principalement responsables de la poussée de cas à Pékin, et probablement en Chine dans son ensemble», a déclaré dans un communiqué l’auteur principal de l’étude, George Gao, virologue à l’Institut de microbiologie à l’Académie chinoise des sciences. Wolfgang Preiser et Tongai Maponga, virologues de l’Université de Stellenbosch en Afrique du Sud non impliqués dans la recherche, ont toutefois averti que la période de l’étude couvrait seulement quelques semaines après la levée par la Chine de ses mesures «zéro Covid». «Si de nouveaux variants ont émergé au cours de la vague, l’étude était probablement trop ancienne pour les détecter», ont-ils déclaré dans un commentaire du Lancet. La Chine a également considérablement réduit ses tests, affectant potentiellement les résultats, qui ne couvrent d’ailleurs que Pékin et non l’ensemble du pays, ont-ils ajouté.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

15.05.2024, 12:00

Les personnes concernées par le vaccin AstraZeneca demandent une reconnaissance après que l’entreprise a reconnu ses effets indésirables : « Ce n’est pas juste qu’ils nous laissent de côté »

A partir de ce moment, les médecins lui recommandent de prendre un anticoagulant sous forme de pilule (Eliquis) et, trois ans plus tard, il continue de...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus