La Chine a déclaré la vague de coronavirus "essentiellement terminée" avec un bilan officiel de 83 000 décès

Les gens s'embrassent à la porte des arrivées internationales de l'aéroport international de Pékin (Reuters)

La vague de COVID-19 en Chine est "essentiellement terminée", a déclaré jeudi Liang Wannian, chef du groupe de réponse COVID à la Commission nationale chinoise de la santé.

La Chine "a résisté à l'impact et au défi de cette vague de COVID-19", a déclaré le responsable lors d'une conférence de presse, ajoutant que la population a établi " une barrière immunitaire relativement bonne " contre la maladie.

Cependant, l'épidémie "n'est pas complètement terminée", a averti Liang, ajoutant que les infections continuent de se produire "sporadiquement et localisées" dans la géographie du pays asiatique, rapporte le portail d'information Sina News.

De son côté, le porte-parole de la Commission Mi Feng a déclaré que « le virus continue de muter » et a appelé à « se concentrer sur la protection sanitaire et la prévention contre les affections graves ».

La semaine dernière, la direction du Parti communiste chinois (PCC) a déclaré que le pays avait remporté une « victoire décisive » contre la pandémie depuis qu'il a commencé à démanteler la politique « zéro COVID » fin novembre.

Des couples se préparent pour une séance photo à Shanghai (Reuters)

Fin 2022, la Chine a commencé à assouplir la politique stricte "COVID zéro" qui était en vigueur depuis près de trois ans et qui consistait en des confinements partout où des infections étaient détectées, une fermeture quasi totale des frontières et des tests PCR constants sur la population.

La Chine a enregistré un total de 83 150 décès hospitaliers liés au COVID-19 entre le 8 décembre, lorsque la politique du « zéro COVID » a commencé, et le 9 février, selon les données du Centre de contrôle des maladies en Chine.

L'assouplissement des restrictions a donné lieu à une expansion rapide du virus dans toute la géographie chinoise au cours des mois de décembre et janvier, mois au cours desquels des scènes de grande pression hospitalière ont été enregistrées et au cours desquelles certaines voix ont remis en question la véracité des chiffres proposés.

Après près de trois ans de restrictions sévères qui ont fini par se cristalliser dans des manifestations dans diverses régions du pays, la Chine a commencé à démanteler la stratégie "zéro COVID" fin 2022, et le 8 janvier, elle est passée de la catégorie A - niveau de danger maximal - à B la prise en charge de la maladie, marquant ainsi en pratique la fin de cette politique.

(Avec les informations de l'EFE)

Continuer à lire:

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus