La Chine a confiné 600 000 personnes dans la plus grande usine d'iPhone au monde en raison de la politique zéro COVID

Campagne de tests à Zhengzhou (via Reuters/fichier)

Mercredi, les autorités chinoises ont imposé un confinement à quelque 600 000 personnes dans la zone entourant la plus grande usine d' iPhone au monde, après que des dizaines de travailleurs ont fui une épidémie de COVID à l'usine et craignaient des restrictions.

La zone économique de l'aéroport de Zhengzhou (centre-ville), où se trouve l'usine du géant technologique taïwanais Foxconn , a entamé mercredi un confinement de sept jours , selon un communiqué officiel.

L'usine, qui emploie plus de 200 000 personnes, est en confinement depuis la mi-octobre, suite à une épidémie de coronavirus.

Le site est situé à environ 600 km au sud-ouest de Pékin. "Il fonctionne toujours en boucle fermée", a déclaré Foxconn à l'AFP mercredi.

Selon des analystes cités dans la presse, le complexe industriel, qui compte trois usines et emploie environ 350.000 personnes, assure l' assemblage d'environ 80% des iPhone 14 , le modèle le plus récent du géant américain Apple.

Afin de ne pas être aussi dépendant de la Chine, Apple a annoncé en septembre qu'il sous-traiterait une partie de sa production en Inde, où environ 3% des iPhones seront déjà fabriqués en 2021.

Revendications des travailleurs

La semaine dernière, des images ont émergé sur les réseaux sociaux chinois montrant des ouvriers s'échappant de l'usine , certains sautant par-dessus une clôture et rentrant chez eux à pied après avoir parcouru de longues distances.

Les travailleurs se sont plaints en ligne des mauvaises conditions de travail, affirmant qu'ils avaient dû fuir l'usine pour éviter les restrictions COVID.

L'ONG China Labor Watch, citant des témoignages d'employés, a regretté que, selon elle, des travailleurs malades aient dû continuer à travailler avec d'autres, et que de nombreux cas positifs et contacts aient été isolés, selon elle, dans un immeuble voisin en construction.

A partir de ce mercredi, les plus de 600.000 habitants de la zone économique, à l'exception des volontaires de prévention COVID et des travailleurs essentiels, "ne doivent pas sortir de chez eux" sauf pour des raisons impératives, comme passer un test COVID et un traitement médical d'urgence, ont indiqué les autorités. .les autorités mercredi.

Ils ont également indiqué que seuls les véhicules médicaux ou ceux transportant des biens essentiels seront autorisés à transiter .

Les autorités ont prévenu qu'elles seraient "intransigeantes avec tout type de violation" du confinement.

Pour retenir les employés, Foxconn a annoncé mardi que les employés recevraient une prime quotidienne de 400 yuans (55 dollars) pour se présenter au travail, soit quatre fois la subvention précédente de 100 yuans par jour.

Siège de Foxconn (Reuters)

Le personnel recevra également des primes supplémentaires s'il travaille 15 jours ou plus en novembre, jusqu'à 15 000 yuans s'il enregistre une présence complète ce mois-ci.

Foxconn a admis qu'il faisait face à une "longue bataille" contre COVID. L'entreprise n'a cependant pas précisé le nombre d'employés testés positifs ou confinés dans son usine de Zhengzhou.

La Chine est la dernière grande économie au monde à maintenir une stratégie zéro COVID, consistant à éliminer la circulation du virus par des confinements, des tests massifs et de longues quarantaines.

Mais de nouvelles souches plus contagieuses du coronavirus ont testé la capacité des autorités à contenir les épidémies et ont laissé une grande partie du pays vivre sous des restrictions en constante évolution.

Mercredi, la Chine a signalé plus de 2 000 nouvelles infections pour le troisième jour consécutif, entraînant de nouvelles restrictions.

Le territoire semi-autonome du sud de Macao a annoncé des tests massifs pour ses 700 000 habitants après avoir détecté plusieurs cas, qui ont provoqué la fermeture d'un de ses casinos.

Le centre de fabrication chinois de Guangzhou a annoncé lundi des fermetures partielles dans plusieurs districts et a signalé mardi plus de 520 nouvelles infections.

(Avec des informations de l'AFP/Par Katell Abiven)

Continuer à lire:

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus