Ces symptômes inhabituels indiquent une contamination de «Pirola»

Avec la chute des températures en automne et le cantonnement des personnes dans des espaces clos, les cas de Covid-19 se multiplient à nouveau. C'est ce que montre la charge virale dans les eaux usées. Toutefois, il n'y a pas que le rhume qui devrait alerter en cas de symptômes.

Le nouveau variant Covid BA.2.86, également appelé «Pirola», est actuellement sous surveillance de l'OMS. Il est apparu pour la première fois en juillet au Danemark. Il n'existe que peu de données à son sujet, mais il a été détecté en Suisse peu après. Des cas ont également été confirmés en Afrique du Sud, en Israël, aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

La souche la plus frappante

Ce qui est particulièrement frappant avec «Pirola», c'est qu'il présente plus de 30 mutations sur la protéine spike. Plus le variant présente de mutations, plus le risque est grand que l'immunité développée par les vaccins et les contaminations antérieures ne protège plus.

«Pirola» est décrit comme la «souche de Sars-CoV-2 la plus frappante que le monde ait vue depuis l'apparition d'Omicron», selon le scientifique François Balloux.

Moins de symptômes de rhume

Ce n'est pas seulement le variant qui est frappant, mais aussi les symptômes. En effet, les personnes concernées ne souffrent pas de rhume, de toux ou de maux de tête comme c'est le cas pour les autres variants. Au lieu de cela, les malades signalent surtout des diarrhées, des inflammations oculaires et des éruptions cutanées, comme rapporté par le magazine spécialisé «New Scientist».

Une raison de s'inquiéter? François Balloux dément. «Même dans le pire des cas, où BA.2.86 aurait déclenché une nouvelle vague importante de cas, nous ne nous attendons pas à des maladies graves et des décès comparables à ceux du début de la pandémie, lorsque Alpha, Delta ou Omicron se sont répandus.»

Recommandations de vaccination adaptées

L'Office fédéral de la santé publique et la Commission fédérale pour les vaccinations ont adapté récemment les recommandations de vaccination. Les personnes particulièrement vulnérables devraient absolument se faire vacciner.

Israël est le premier pays à rendre à nouveau obligatoire le test PCR dans les hôpitaux. En Suisse, aucune mesure particulière n'a été prise jusqu'à présent.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

04.06.2024, 09:00

Martín Vizcarra : Faute d'« indications », le parquet ouvre une enquête sur l'achat de tests Covid-19

Le procureur intérimaire de la Nation, Juan Carlos Villena , a confirmé lundi que l'enquête contre l'ancien président Martín Vizcarra pour des irrégularités...

Lire l'article

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus