Ce que dit l'étude la plus complète sur le COVID prolongé chez les enfants

Les symptômes prolongés du coronavirus sont un problème récurrent dans la population générale et aussi dans les plus petits. La plus grande étude à ce jour sur les symptômes prolongés du COVID chez les enfants âgés de 0 à 14 ans confirme que ceux qui ont reçu un diagnostic de coronavirus peuvent présenter des symptômes prolongés du COVID qui durent au moins deux mois. L'étude, publiée dans The Lancet Child & Adolescent Health , a utilisé un échantillon national d'enfants au Danemark et a mis en correspondance des cas positifs de COVID-19 avec un groupe témoin sans antécédent d'infection. L'objectif général de notre étude étaitdéterminer la prévalence des symptômes de longue durée chez les enfants et les nourrissons, ainsi que la qualité de vie et l'absentéisme à l'école ou à la garderie. Nos résultats révèlent que bien que les enfants avec un diagnostic positif de COVID-19 soient plus susceptibles de présenter des symptômes durables que les enfants sans diagnostic antérieur de COVID-19, la pandémie a affecté tous les aspects de la vie de tous les jeunes. Il sera important d'étudier plus avant les conséquences à long terme de la pandémie sur tous les enfants », a expliqué le professeur Selina Kikkenborg Berg, de l'hôpital universitaire de Copenhague, au Danemark. La plupart des études précédentes sur le COVID prolongé chez les jeunes se sont concentrées sur les adolescents, les nourrissons et les jeunes enfants étant rarement représentés.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 16:15

Jill Biden, première dame des États-Unis, a un coronavirus

Lire l'article

Aujourd'hui, 15:42

La Suisse enregistre 14 décès en une semaine

Lire l'article

Aujourd'hui, 15:15

COVID : comment fonctionne le nouveau vaccin bivalent contre Omicron autorisé au Royaume-Uni

Lire l'article

Aujourd'hui, 00:15

Le PDG de Pfizer a annoncé qu'il avait le COVID-19

Lire l'article

15.08.2022, 21:15

COVID : les vaccins à ARNm sont sans danger pendant la grossesse, selon une étude publiée dans The Lancet

Lire l'article

15.08.2022, 16:23

Vaccins COVID adaptés à Ómicron : le Royaume-Uni a autorisé l'utilisation des doses repensées

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus