Il n'y aura pas de nouveaux impôts sur les retraites au Mexique en 2024

Des personnes âgées marchent protégées par des masques à Mexico (Mexique). Image d'archive. EFE/ Jorge Nuñez

Mexico, 12 janvier (EFE).- Il n'y a pas de nouveaux impôts sur les retraites au Mexique, contrairement à ce que prétendent les utilisateurs des réseaux sociaux dans un message qui met en garde, sans preuve, contre la prétendue perception de l'ISR (impôt sur le revenu) à partir de 2024. dans ce type de revenus.

EFE Verifica a reçu une requête via son canal WhatsApp (+52 1 55 6166 2482) concernant une chaîne qui affirme qu'à partir de cette année, les retraités et retraités « doivent obligatoirement payer l'ISR (Impôt sur le revenu) comme si leur épargne-retraite était équivalente à la collecte des salaires ou des honoraires professionnels » (sic).

La lettre, apparemment signée par un avocat spécialisé en droit du travail, circule également sur Facebook et X (anciennement Twitter), affirmant qu'il s'agit d'un ordre du président Andrés Manuel López Obrador.

Ce texte, sous forme de lettre, a été partagé dans plusieurs groupes Facebook et pages Web avec des titres trompeurs tels que : « Les retraités et pensionnés seront obligés de payer l'ISR en 2024 », sans fournir de preuves pour le prouver.

FAITS : Les retraités ne sont pas tenus de payer de nouveaux impôts au Mexique, selon la législation en vigueur. L'impôt sur le revenu ne s'applique qu'aux pensions excédentaires qui dépassent 15 unités de mesure mensuelles (UMA), mais ce n'est pas nouveau, c'est dans la loi depuis 2013, comme l'a confirmé à EFE Verifica l'Institut mexicain de sécurité sociale (IMSS). ), entité en charge des retraites, et des spécialistes du droit du travail et de la fiscalité expliqués.

Selon la loi ISR, à l'article 93, titre VI, les revenus exonérés de l'impôt sur le revenu comprennent « les retraites, les pensions, les avoirs de retraite, ainsi que les rentes viagères ou autres formes de retrait (…) dont le montant journalier n'excède pas quinze fois le montant général ». salaire minimum de la zone géographique du contribuable.

La Direction des prestations sociales de l'IMSS a déclaré à EFE Verifica que ledit montant est calculé sur la base de la valeur de l'Unité de mesure et de mise à jour (UMA), au lieu du salaire minimum général.

Par exemple, « compte tenu de la valeur actuelle de l’UMA de 103,74 pesos mexicains, l’exonération mensuelle pour tous les revenus de retraite, pensions et avoirs de retraite est de 47 305,44 pesos mexicains (environ 2 800 $), c’est-à-dire que les pensions inférieures à ce montant sont exonérées. le paiement des ISR», a expliqué l'institution gouvernementale en charge des retraites.

Par ailleurs, l'IMSS a confirmé que "l'exonération des pensions et retraites prévue dans la loi est en vigueur depuis le 11 décembre 2013 et aujourd'hui il n'y a aucune modification dans la loi susmentionnée".

Le directeur du cabinet Pérez Góngora & Asociados et spécialiste en matière fiscale, Juan Carlos Pérez Góngora, a déclaré à EFE Verifica que compte tenu de la nouvelle valeur de l'UMA qui entrera en vigueur en février 2024 (108,57 pesos mexicains - environ 6, 5 dollars-), multiplié par 30 (jours), puis par 15 (UMA), le plafond de l'exonération serait d'environ 49 500 pesos (environ 2 900 dollars).

S'il est supérieur à ce montant, il est calculé "de la même manière que les salaires avec le taux mensuel progressif de l'article 96 de la loi ISR", a-t-il expliqué. Par exemple, si le revenu de pension est de 50 000 pesos, la retenue correspondant à l'excédent serait versée et non la totalité. Dans ce cas, environ 500 pesos.

Cela s'applique à tous les types de pensions, tant publiques que privées, selon la loi susmentionnée, ainsi qu'à celles provenant d'un ou de plusieurs employeurs, a précisé l'expert.

D'autre part, Manuel Fuentes, professeur à l'Université Autonome Métropolitaine (UAM) et spécialiste du droit et de la politique du travail, a déclaré à EFE Verifica que cet impôt s'applique à une minorité, puisque la majorité de la population reçoit des pensions qui avoisinent le salaire minimum. .

"Cela pourrait affecter un très faible pourcentage de tous les retraités", a-t-il déclaré, ajoutant que "la majorité a un salaire minimum général, ce sont des retraites très médiocres".

Selon les statistiques du Registre électronique des régimes de retraite, publiées en octobre 2023 par la Commission nationale du système d'épargne retraite (CONSAR), parmi la population active de la RAS en 2021, seulement 5% cotisaient à des pensions supérieures aux 15 UMA.

Enfin, il n'existe aucune trace des annonces récentes du président López Obrador concernant des modifications fiscales sur les retraites ou autres revenus similaires, comme le souligne faussement le réseau.

Bref, le gouvernement mexicain n’a pas appliqué de nouvelles taxes aux retraites. Au Mexique, les retraités ne sont pas tenus de payer l'ISR, à l'exception des pensions supérieures à 15 UMA par mois. Ce n’est cependant pas nouveau puisque cela reste dans la loi depuis 2013.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Il y a 59 minutes

Nouveau pic de maladies respiratoires à Bogota : ce sont les mesures prises par le ministère de la Santé

Face à la récente augmentation des infections respiratoires aiguës (IRA) à Bogotá, le ministère de la Santé a décidé d'adopter une série de nouvelles...

Lire l'article

Il y a 59 minutes

L'ancien gouverneur de San Andrés Everth Hawkins a été disqualifié pendant 13 ans pour avoir payé des services gratuits

Le Bureau du Procureur général a disqualifié l'ancien gouverneur de San Andrés, Providencia et Santa Catalina Everth Julio Hawkins pour préjudice...

Lire l'article

21.02.2024, 12:00

La Thaïlande lève son veto sur un film inspiré de Shakespeare près de 12 ans plus tard

Bangkok, 21 février (EFE).- Un tribunal thaïlandais a levé le veto d'un film inspiré de William Shakespeare dont l'exposition dans le pays était interdite...

Lire l'article

20.02.2024, 06:00

Congrès : Ils proposent une nomination exceptionnelle au personnel de santé régulier du CAS qui avait été embauché avant la pandémie

Le député Juan Carlos Mori , hors groupe, a présenté un projet de loi qui propose la nomination exceptionnelle du personnel de santé au niveau national,...

Lire l'article

17.02.2024, 10:00

Quelle est la probabilité que des milliers de bureaux vides déclenchent une crise financière ?

Dans le centre de Manhattan , les difficultés liées à l'immobilier commercial sont omniprésentes. Du côté ouest, près de Carnegie Hall, se trouve...

Lire l'article

16.02.2024, 18:00

« Petro a raison » : un scientifique explique l'hypothèse de la relation entre le changement climatique, les chauves-souris et le covid-19

Bien que le président Gustavo Petro ait déclaré que « une certaine presse trouve cela scandaleux », le message de l'hypothèse sur l'influence du...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus