L'Argentine qui marche et son premier vaccin

Vaccin anti-covid ARVA

Avec le développement du vaccin ARVAC Cecilia Grierson , nous constatons que la promotion de la science et de la technologie consiste à allouer des fonds, mais c'est aussi bien plus que cela. Dans ce projet, il fallait aussi savoir et croire. Nous avons cru en l’idée et avons su la soutenir.

La volonté de faire quelque chose qui n'avait jamais été fait auparavant dans notre pays a eu la meilleure récompense : donner aux Argentins un nouvel outil pour prendre soin d'eux-mêmes et grandir.

Ce projet a été sélectionné par un système d'évaluation qui a identifié très tôt son potentiel. L’ évaluation par les pairs scientifiques est toujours la meilleure garantie d’excellence. Il a passé le premier test en avril 2020 lorsqu’il a été sélectionné parmi les 125 idées de projets que l’Unité Coronavirus a décidé de soutenir parmi plus de 1 000 propositions préparées par des scientifiques argentins. Après cette première évaluation, d’autres ont suivi. À au moins quatre autres reprises, l'opportunité de poursuivre ou non le projet a été analysée.

Avec l'enregistrement accordé par l'ANMAT, la sécurité et l'efficacité de cette formulation bivalente ont été confirmées. Nous disposons désormais pour la première fois d’un vaccin né d’une idée née d’un laboratoire argentin, mise à l’échelle industrielle et ayant réussi tous les tests précliniques et cliniques. Une prouesse qui nous permet de disposer d’un vaccin conçu dès le départ comme un rappel et avec l’avantage de pouvoir modifier sa composition pour s’adapter à l’apparition de nouveaux variants du Sars-Cov-2. Un résultat qui tombe sans doute à point nommé. Il arrive à temps pour concevoir une année 2024 où le Covid-19 nous oblige à protéger près de 13 millions d’Argentins dont les conditions sanitaires les rendent encore vulnérables à ce virus . Les derniers rapports indiquent que le Covid-19 post-pandémique ne cause pas les ravages que nous avons subis en 2020 et 2021, mais il reste 40 fois plus mortel que la grippe.

De l' Agence R+D+i nous nous engageons à vous accompagner jusqu'aux dernières conséquences. Nous accompagnons une excellente idée jusqu’à ce qu’elle devienne une solution. Nous avons pu reconstituer le puzzle avec toutes les pièces précieuses que possède l'Argentine. Et cette fois, l’initiative publique a fonctionné, ouvrant la voie à un grand projet où science et production se conjuguaient de la meilleure façon.

Équipe scientifique du vaccin ARVAC Cecilia Grierson : Dr Juliana Cassataro (UNSAM-Conicet), Jorge Cassará (Laboratoire Cassará), Gonzalo Perez Marc chargé de la détermination de la Phase III réalisée en Argentine, Fernando Peirano, responsable de l'agence I+ D&I ; avec les ministres Vizzotti et Filmus lors de la présentation de la Phase III (photo Ministère de la Santé)

Comme l'a souligné le ministre Daniel Filmus , outre la fierté que nous avons de vérifier l'excellence de notre science et l'engagement des chercheurs argentins, ce projet nous offre une bonne opportunité économique. Dans le budget 2024, le programme de vaccination Santé prévoit un budget proche de 400 millions de dollars pour ajouter 13 millions de nouvelles doses de différents vaccins.

L'État argentin, à travers le Ministère de la Science et de la Technologie et l'Agence R&D&I, a alloué plus de 8,5 millions de dollars pour financer le travail de la chercheuse du CONICET Juliana Cassataro et de son équipe et pour couvrir toutes les dépenses des phases de recherche clinique qui comprenaient la participation de 2094 bénévoles. La phase 3 a été réalisée en 12 mois, ce qui dépasse le rythme habituel de ces enquêtes et a bénéficié du soutien clé de Carla Vizzotti, responsable du ministère de la Santé et de nombreux autres ministères provinciaux et institutions de sécurité sociale. Ce montant ne tient cependant pas compte des millions investis dans les laboratoires de l'Université nationale de San Martín ni dans les salaires et la formation des 600 professionnels qui se sont finalement impliqués dans les différentes étapes et fonctions requises par le projet.

Ces fonds ont été complétés par l'investissement réalisé par l'industrie argentine. Le laboratoire Cassará a alloué du personnel, des fournitures et des équipements pour un total de 7,5 millions de dollars. Au total, un investissement public et privé de 15 millions de dollars pour faire approuver une formulation comme vaccin.

En comparaison, avec moins de 2% des ressources prévues pour 2024 pour l'achat de vaccins , nous avons créé une capacité dont seuls 8 pays disposent, ce qui nous permet de résoudre les problèmes connus et aussi d'être mieux préparés à faire face aux défis qui peuvent survenir en l'avenir. . Une capacité qui nous apporte tranquillité d’esprit, souveraineté et devises grâce aux exportations futures vers l’Amérique latine.

Pour l'année prochaine, l'Agence R&D&I prévoit d'ouvrir de nouveaux appels pour sélectionner cinq nouveaux projets avec des idées de notre système scientifique pour suivre cette voie désormais ouverte. La recherche clinique est déjà le principal domaine de la R&D privée et avec ce résultat nous pouvons compléter cet investissement en garantissant la résolution de certains de ses biais et limites. Un investissement public qui stimule la recherche clinique avec une plus grande importance des études initiales de phase 1, avec un modèle fédéral et avec une plus grande participation des institutions de santé gérées par l'État.

Il existe des vaccins basés sur une technologie plus innovante. Nous cherchons à être efficaces avant d'être originaux. L'accent était mis sur une technologie pratique. Il ne s’agit pas toujours d’être le premier arrivé mais plutôt d’avoir la capacité de parcourir le chemin dans la direction et au rythme dont on a besoin. Nous confirmons ainsi une nouvelle avancée vers un développement autonome.

Chronologie 10 étapes clés du vaccin

1er mars 2020 : Appel au système national de science, technologie et innovation pour présenter des idées de projets pour lutter contre la pandémie.

2- Avril 2020 : La proposition est sélectionnée parmi plus de 1 000 idées de projets arrivées.

3- Décembre 2020 : Conception de la première version de la formule ARVAC et accord avec le laboratoire Cassará.

4 avril 2021 : Un soutien de 400 millions de pesos est alloué pour poursuivre le développement de vaccins en phase préclinique.

5 -Juin 2021 : Attribution de 60 millions de pesos pour préparer les études cliniques du vaccin argentin « ARVAC Cecilia Grierson ».

6- avril 2022 : essai de phase I (80 volontaires). En plus de la sécurité, l'immunogénicité a été mesurée.

7- Octobre 2022 : Présentation des résultats préliminaires réussis de la phase I.

8- Décembre 2022 : Autorisation de l'ANMAT pour les études de phase II/III et attribution de 1 107 millions de pesos pour réaliser les phases II et III.

9- Janvier à juillet 2023 : Etudes auprès de 2 014 volontaires. De plus, 511 millions de dollars supplémentaires sont accordés.

10- octobre 2023 : L'ANMAT accorde l'enregistrement du vaccin car il est considéré comme sûr et efficace.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

Aujourd'hui, 08:00

L'un des fugitifs dans l'affaire de l'attentat à la bombe contre l'AMIA est mort du COVID pendant la pandémie

C'est l'un des fugitifs que la justice argentine avait ciblé pour interrogatoire. Son inculpation est intervenue 28 ans après l'attaque, sur la base...

Lire l'article

Aujourd'hui, 06:00

En Bolivie, des femmes demandent la légalisation de l’avortement sécurisé pour éviter les décès maternels

La Paz, 21 avril (EFE).- On estime qu'au moins 185 avortements clandestins sont pratiqués chaque jour en Bolivie, une situation qui met en danger la vie...

Lire l'article

21.04.2024, 16:00

Un homme a généré des dizaines de mutations du virus COVID

Pire encore, plusieurs des mutations concernaient la protéine de pointe du COVID, indiquant que le virus avait tenté d’évoluer autour des vaccins...

Lire l'article

19.04.2024, 10:00

Un bombardier stratégique Tu-22M3 s'écrase dans le sud de la Russie

Moscou, 19 avril (EFE).- Un bombardier stratégique Tu-22M3 des Forces aérospatiales russes s'est écrasé dans la région de Stavropol (sud) alors qu'il...

Lire l'article

19.04.2024, 08:00

L'ancien policier accusé du meurtre de Giovanni López parce qu'il ne portait pas de masque facial à Jalisco était lié au procès

Dans un communiqué, le ministère public local a indiqué que les preuves présentées devant l'autorité judiciaire étaient suffisantes pour qu'Héctor...

Lire l'article

18.04.2024, 20:00

Il a fallu 2 ans à 100 scientifiques pour changer le nom des virus aéroportés en raison d'erreurs covid

Les virus aéroportés seront rebaptisés « agents pathogènes aéroportés », selon une nouvelle terminologie qui, espère l’ Organisation mondiale...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus