Almeida décerne le prix Madrid de l'année au directeur des hôpitaux privés Juan Abarca

Dr Juan Abarca, président de HM Hospitales. (Hôpitaux HM)

Le maire de Madrid, José Luis Martínez-Almeida, a décidé de décerner le prix Madrilène de l'année au président du groupe HM Hospitales, Juan Abarca, le 2 octobre prochain, lors d'un événement qui se tiendra à la salle de bal du Teatro Real et à laquelle participeront des personnalités du monde culturel, politique et social. L'objectif du prix est de « reconnaître le travail de personnes qui se distinguent par leur contribution au développement économique, social ou culturel de Madrid » par leur parcours professionnel ou leur engagement social.

Le jury, composé d'éminents représentants du monde économique, culturel, scientifique et médiatique de Madrid, a choisi Abarca en reconnaissance « de son travail à la tête de HM Hospitales et de son travail dans la défense et l'amélioration du système de santé espagnol » à travers des initiatives telles que la Fondation IDIS (Institut pour le développement et l'intégration de la santé), dont il est fondateur et président, ou l'Association espagnole de droit de la santé, dont il est vice-président.

De même, le jury a apprécié les efforts du Dr Abarca « pour la diffusion à travers le journal personnel qu'il a publié sur les réseaux sociaux pendant la pandémie », qui a permis « à des milliers de patients, de professionnels de la santé et de citoyens en général de suivre la journée ». "Journée de lutte contre le coronavirus", ajoute le communiqué. Ce journal, appelé "Parte de guerra", a réussi à " transférer des connaissances scientifiques rigoureuses sur le Covid et à contribuer à l'amélioration de la population face à la crise sanitaire et sociale qu'elle a vécue".

Lors de la première édition, en 2021, le prix du Madrileño de l'année a été attribué au président du Teatro Real, Gregorio Marañón et Bertránd de Lis, et l'année dernière, le lauréat a été l'écrivain péruvien et prix Nobel de littérature, Mario Vargas Llosa.

Hôpitaux HM

Abarca (Madrid, 1971) est diplômé en médecine et chirurgie de l'Université Complutense de Madrid et spécialiste en médecine familiale et communautaire, ainsi qu'un diplôme en droit de l'Université San Pablo CEU. Depuis mars 2016, il est président-directeur général de HM Hospitales, un groupe hospitalier privé qui compte 49 centres de santé : 21 hôpitaux, 3 centres complets de haute spécialisation en oncologie, cardiologie, neurosciences, 3 centres spécialisés en médecine de la reproduction, santé oculaire. et Santé bucco-dentaire, en plus de 22 polycliniques, comme l'a rapporté l'entreprise elle-même. Quelque 6 500 professionnels de santé travaillent dans ces centres.

Voir plus d'événements sur le Coronavirus aujourd'hui

27.05.2024, 12:00

Le COVID sera toujours là cet été. Est-ce que quelqu'un s'en souciera ?

Pour les Américains, c'est déjà aussi familier que la crème solaire sur les étagères : ils se dirigent vers un nouvel été avec de nouvelles variantes...

Lire l'article

26.05.2024, 08:00

Qu’est-ce qui est le plus dangereux, la dengue ou le COVID ?

Les deux infections peuvent entraîner des cas graves, voire la mort. Cependant, tant le chemin de circulation des agents pathogènes que leur létalité...

Lire l'article

23.05.2024, 10:00

Les cas de grippe et de bronchiolite augmentent : quels virus circulent en Argentine

Selon le dernier bulletin épidémiologique du Ministère National de la Santé , non seulement le coronavirus SARS-CoV-2 mais aussi la circulation du...

Lire l'article

19.05.2024, 08:00

Le froid est arrivé : quelles sont les 8 maladies respiratoires les plus courantes et comment prendre soin de soi

De plus en plus de cas d'infections à métapneumovirus et au virus parainfluenza (qui peuvent provoquer des bronchiolites, des bronchites et certains...

Lire l'article

16.05.2024, 12:00

Quatre ans après, le Covid-19 est toujours pire que la grippe, selon une étude américaine

Le Covid-19 est resté plus meurtrier que la grippe l’hiver dernier, malgré l’espoir que le virus pandémique finirait par se mélanger à d’autres...

Lire l'article

15.05.2024, 12:00

Les personnes concernées par le vaccin AstraZeneca demandent une reconnaissance après que l’entreprise a reconnu ses effets indésirables : « Ce n’est pas juste qu’ils nous laissent de côté »

A partir de ce moment, les médecins lui recommandent de prendre un anticoagulant sous forme de pilule (Eliquis) et, trois ans plus tard, il continue de...

Lire l'article

Nous vous tiendrons informé par e-mail de l'évolution du Coronavirus